Bacheliers, optez pour un parcours d'excellence !



 

Avec un taux de réussite de 95,7% après la première session de rattrapage – il reste la session de septembre – le baccalauréat 2020 bat tous les records. Si certains s’en offusquent, nous pensons à l’ESLSCA que ces nouveaux bacheliers méritent leur diplôme. Nous leur adressons toutes nos félicitations, et nous les attendons avec impatience dans nos deux bachelors ! 

 

Des résultats historiques 

Cette année, 713 900 candidats au bac ont obtenu leur diplôme, soit un taux de réussite de 95,7 %. L’année dernière, il n’était que de 88,1 %. La différence est énorme. 

L’explication tient dans la façon dont les candidats ont été évalués : pandémie oblige, ils n’ont pas été réunis pour passer les épreuves. Ce sont les notes de contrôle continu des deux premiers trimestres qui ont servi de base au calcul. Pas question en effet d’utiliser les notes du 3ème trimestre, c’était une question d’équité : en raison du confinement, les élèves ne disposant pas de moyens de travail et de connexion performants auraient été pénalisés !  

 

Une évaluation plus « sincère » des élèves ? 

A l’annonce des résultats, certains se sont montrés critiques, estimant que les jurys avaient été trop bienveillants… voire franchement généreux. Certains élèves de terminale regrettent quant à eux cette fin de scolarité au lycée avortée : l’épreuve du bac, qui marque le passage au statut d’étudiant, leur manque ! 
 

Mais si finalement ce mode d’évaluation basé sur le contrôle continu, certes un peu « improvisé » à la dernière minute, était plus représentatif du vrai niveau des élèves ? Certains perdent leurs moyens lors des épreuves, et leurs résultats au bac ne représente pas leurs réelles capacités. D’autres ont la chance de tomber sur leur sujet favori, ou à l’inverse doivent plancher sur un thème sur lequel ils ont fait l’impasse. En évaluant le travail dans la durée, le contrôle continu évite d’avoir le bac sur un coup de chance (ou de le rater sur un coup de malchance !).
 

Le seul vrai regret à avoir serait alors de commencer sa vie d’étudiant sans avoir jamais passé d’examen… 

 

Un afflux inattendu sur Parcoursup 

Le « vrai » problème du taux de réussite élevé du Bac 2020 : les 48 000 bacheliers supplémentaires recensés sur Parcoursup, par rapport aux prévisions. Résultat : 10 000 lycéens en attente d’une place, leurs vœux n’ayant pas pu être validés !  
 

Le 21 juillet, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a donc annoncé le financement de 10 000 places supplémentaires dès la rentrée dans les filières les plus demandées de l'enseignement supérieur.

 

Votre parcours

A l’ESLSCA, nous savons bien qu’un étudiant qui se retrouve dans un cursus qui le motive, et face à des professeurs issus du monde professionnel, va donner le meilleur de lui-même. Et va souvent surpasser ses résultats du lycée. Alors c’est sans inquiétude et sans réticence aucune que nous adressons nos plus sincères félicitations à tous les nouveaux bacheliers. Et nous les attendons avec impatience dans nos deux bachelors :  
 

Ces parcours « alternatifs », accessibles dès l’obtention du baccalauréat, permettent d’obtenir en 3 ans un diplôme reconnu et apprécié dans le monde des entreprises. Et cela sans avoir à passer par une prépa : avec le bachelor, on entre directement dans le concret ! La spécialisation en 3ème année du bachelor Management permet de plus d’affiner son projet progressivement, sans se « spécialiser » juste après le bac… Enfin, après un bachelor, le choix reste ouvert : vous pouvez (facilement) intégrer le monde du travail, ou opter pour la poursuite d’étude et aller vers un diplôme « Bac+5 » en préparant un Master… 
 

Prêt à relever le défi ? La prochaine rentrée est en octobre ! 

Toutes nos équipes sont mobilisées pour répondre à toutes vos interrogations.