« La continuité pédagogique sera assurée, et l’accompagnement des élèves reste notre priorité »

Après une semaine d’interruption, les cours reprennent à l’ESLSCA, s’adaptant au confinement imposé par la crise du Covid-19. Françoise Croze Scardulla, directrice académique, nous explique comment l’école passe du présentiel au virtuel sans abaisser son niveau d’exigence.

 

Dès ce lundi 23 Mars, les cours reprennent – en ligne – pour tous les étudiants de l’ESLSCA. Concrètement, quelles solutions sont mises en place ?

Françoise Croze Scardulla : Tous les professeurs, confinés chez eux, pourront dispenser leurs cours via le campus virtuel proposé par notre outil Blackboard. Les élèves assisteront à ces cours en visioconférence, depuis leur lieu de confinement : il leur suffit d’avoir un ordinateur, une connexion internet et de se mobiliser pour une attention soutenue.

 

Les cours vont donc continuer « comme d’habitude » ?

F C S : La continuité des cours est assurée mais bien sûr, la pédagogie doit s’adapter. Nous avons organisé des sessions de formation pour tous les professeurs, pour les initier à toutes les fonctionnalités de Blackboard, mais aussi les inciter à repenser leur façon d’enseigner. Par exemple, les cours seront fractionnés en « blocs » de 45 minutes, suivis d’une pause de 5 minutes : il n’est pas possible, de capter l’attention des étudiants pendant 3h30 comme en présentiel. Les professeurs doivent aussi dynamiser leur cours en alternant théorie et pratique, proposer des vidéos, des quiz, des tests… Des possibilités offertes par Blackboard.

 

Tous les professeurs sont-ils prêts ?

F C S : Certains seront peut-être plus rapidement à l’aise avec cette nouvelle forme de pédagogie. Mais ils ne seront jamais seuls : toute une organisation a été mise en place, avec la nomination de « Program Managers On Line » qui, en ligne, pourront à tout moment intervenir, par exemple pour aider le professeur qui aura des difficultés à partager un document. Les Directeurs de programme, comme toutes les équipes pédagogiques et techniques, sont mobilisés !

 

Comment un tel dispositif a-t-il pu être déployé en une semaine ?

F C S : Nous suivions déjà l’évolution de la pandémie, en France et à l’étranger, et avions pressenti qu’une telle situation pourrait se présenter. Nous avions donc très vite réfléchi aux dispositifs à mettre en place. Dès l’annonce de la fermeture des écoles, nous avons donc travaillé sur un plan de continuité s’appuyant sur Blackboard. Certaines fonctionnalités de cet outil étaient déjà utilisées, comme la salle communautaire virtuelle où les élèves peuvent retrouver tous les messages généraux, les salles par programme, les salles de cours où les professeurs mettent des contenus à disposition (slides, vidéo, documents…). Mais la visioconférence n’était pas, jusque-là, exploitée.

 

Techniquement, la solution sera-t-elle assez robuste pour supporter tous les cours ?

F C S : Les tests grandeur nature réalisés jeudi et vendredi ont prouvé que tout fonctionnait. Bien sûr, nous demandons aux élèves de ne pas activer leur caméra – il serait de toute façon difficile pour un professeur de faire face aux vidéos de 30, voire 100 élèves ! Notre seule inquiétude porte sur la capacité au réseau internet de soutenir la charge (ndr : Netflix a annoncé après l’interview qu’ils avaient abaissé le débit en Europe, pour éviter une paralysie d’internet : cela devrait participer à réduire le risque de saturation !)

 

Techniquement, tout est prêt. Mais comment accompagner les élèves ?

F C S : Nous sommes en contact avec tous les élèves, et leur adressons des messages réguliers pour les tenir au courant des mesures prises. Ils seront aussi suivis avec attention : nous contacterons tout élève qui ne se connectera pas à un cours en ligne, d’abord par mail, puis à la 3ème absence par téléphone, pour comprendre ce qui se passe. Nous aiderons nos élèves à rester motivés ! Les Program Managers sont aussi là pour les aider, une adresse mail a été créée pour répondre à toutes leurs questions concernant Blackboard et une autre pour celles concernant le coronavirus…

 

Notre campus est désormais virtuel, mais l’accompagnement des élèves n’en restera pas moins continu et attentif. La nouvelle forme de pédagogie déployée leur permettra de suivre leur cursus en toute sérénité pour une acquisition de compétences solides. Notre niveau d’exigence, vis-à-vis de nos élèves, n’a pas baissé !