La résilience des entreprises face à la Covid-19 | ESLSCA



Covid-19 : Comment les entreprises s’adaptent-elles aux nouvelles contraintes imposées par la pandémie mondiale ? Et comment font-elles preuve de résilience ?
 

Comment composer dans un environnement économique et sanitaire incertain et menaçant ? Quelles stratégies les entreprises ont-elles mises en place pour (tenter d’) atteindre leurs objectifs malgré la pandémie mondiale ? Quelles réponses managériales ont-elles apporté dans un contexte de gestion de crise ? La crise sanitaire peut-elle devenir une source d’innovation et un accélérateur de résilience pour des entreprises en quête de pérennité ?
 

Une crise sans précédent, qui n’épargne aucun secteur
 

La crise du coronavirus, que nous subissons encore à l’heure actuelle, nous a brusquement fait basculer dans une récession mondiale démontrant au passage la fragilité de nos systèmes économiques et financiers. Même si l’on manque encore du recul suffisant pour évaluer les dommages sur l’économie mondiale à moyen et à long terme, il ne fait aucun doute que son impact sera bien plus catastrophique que celui de la crise financière mondiale de 2007-2008.

Selon les dernières estimations du FMI, le PIB réel de l’UE devrait se contracter de plus de 9% en 2020 puis s’accroitre de 5,7% en 2021. Néanmoins, Il faudrait attendre 2022 pour que le PIB de l’UE retrouve son niveau d’avant la crise. De la petite PME au grand groupe international, l’onde de choc de la Covid-19 s’est faite ressentir partout dans le monde, à toutes les échelles, exacerbant les forces et faiblesses d’un système brinquebalant. Preuve en est avec la supply chain qui a démontré son importance vitale mais aussi ses limites – notamment avec notre incapacité à s’approvisionner en masques et protections anti-covid lors du premier confinement, ou encore en denrées alimentaires pour remplir les rayons des supermarchés.

Les entreprises se sont ainsi retrouver face à un défi majeur : s’ajuster rapidement pour faire face à l’urgence. Pour cela, elles ont adopté de nouveaux modes de travail, de nouvelles pratiques organisationnelles et ont dues repenser leur management.

Dans le cadre de son enquête mondiale annuelle Navigator, le groupe HSBC s’est intéressé lors de la dernière édition à l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises et leur résilience. L’enquête réalisée entre septembre et octobre 2020 auprès de plus de 100 000 entreprises implantées dans 39 pays révèlent :


Au niveau mondial :

Les entreprises dans le monde entier ont été touchées par la crise sanitaire. Seulement 8% des entreprises de l’échantillon ont réalisé une rentabilité supérieure à celle d’avant la pandémie.


Les entreprises les plus résilientes et qui commencent à préparer le futur s’appuient dans leur démarche sur trois facteurs clés de succès, l’innovation, les pratiques commerciales responsables et la culture d’entreprise. Neuf sur dix des entreprises participantes à l’enquête anticipent une reprise de leur activité grâce à leur engagement en matière de développement durable.


Dans le cas des entreprises françaises

Les entreprises françaises ont fait preuve de résilience et de combativité : 7 entreprises sur 10 anticipent de retrouver les niveaux de rentabilité d’avant la crise à la fin de 2022.

Pour résister au choc mondial, 72% des entreprises Françaises déclarent avoir opéré des changements.
Pour plus de 26% de ces entreprises, ces changements s’inscrivent dans un horizon de long terme et provoquent plutôt des transformations en profondeur.

Un tiers des entreprises françaises estiment que l’innovation, la responsabilité environnementale et la réputation constituent les caractéristiques clés d’une entreprise résiliente.
 

La résilience des entreprises : la porte de sortie de crise ?
 

La résilience managériale ou organisationnelle désigne la capacité d’une organisation à réagir face à une situation de crise et à s’adapter aux contraintes de son environnement pour assurer la continuité de son activité voire sa pérennité dans le moyen et le long terme.

Depuis la crise Covid-19 une culture de résilience face un environnement dit V.U.C.A a vu le jour. A la fois volatile, incertaine, Complexe et ambiguë, la crise sanitaire a contraint les entreprises à repenser leurs modèles managériaux respectifs. La résilience en entreprise est sa capacité à résister aux chocs, à donner un sens aux événements de crise tout en continuant son activité coûte que coûte. Un concept bien connu des DRH et managers formés à la gestion de crise qui mettent en place un Plan de Continuité d’Activité (PCA)

Depuis mars 2020, nous avons ainsi observé la reconfiguration du management, l’émergence du télétravail, des visioconférences et réunions Zoom mais aussi de la digitalisation accélérée des processus de gestion, de production et d’aide à la décision dans les entreprises. Les cadres et managers ont découvert le monde du télétravail avec ses commodités et ses aléas. Les commerçant, tels que les libraires ou les restaurateurs, ont développé le click & collect pour maintenir la tête hors de l’eau.

Les boutiques de prêt à porter ont présenté leur collection sur les réseaux sociaux avec les vendeuses comme modèles pour écouler leurs marchandises tandis que les agences immobilières proposaient des visites virtuelles à distance. De nombreux exemples de résilience face à l’adversité de la part des entreprises. D’autres ont même été plus loin en repensant totalement leur activité pour répondre à l’urgence. Ce fut le cas dans l’industrie où les chaînes de production ont été réassignées pour fabriquer des test covid ou des vitres de protection en plexiglass. On se souvient notamment du groupe LVHM qui n’a pas hésité à mobiliser ses unités de production à la fabrication de gels hydroalcooliques ou de masques made in Vuitton ou Dior pour le personnel soignant.

La capacité de se réinventer avec agilité et de tirer avantage de la crise est ainsi déterminante pour l’entreprise. Critère démontré par la récente étude réalisée par la banque publique d’investissement BpiFrance auprès des dirigeants de PME entre juillet et novembre 2020 : 63% d’entre eux pensent que la crise sanitaire présente des opportunités à saisir !

Leurs priorités en temps de pandémie (par ordre d’importance) :
- Manager les équipes et protéger la culture d’entreprise,
- Gérer l’administratif : demande de prêt, délai de paiement, report de loyer…
- Réfléchir sur la stratégie future de l’entreprise,
- Sécuriser les approvisionnements, les canaux de vente et de distribution.

Preuve en est que l’humain et les relations interpersonnelles restent centrales pour les entreprises. Peut-être même que la clé de la résilience est là : la capacité des collaborateurs et dirigeants à œuvrer ensemble pour avancer.


Wissem BEN YOUSSEF - Chercheur-enseignant à l'ESLSCA


Sources :
https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/covid-19-comment-reagissent-les-dirigeants-d-entreprise-face-a-la-crise-7072762
https://redd.nbs.net/articles/les-entreprises-et-la-rsilience-face-la-crise-sanitaire-de-la-covid-19
https://lelab.bpifrance.fr/Etudes/resister-et-se-relever-les-dirigeants-de-pme-eti-a-l-epreuve-de-la-crise
https://www.imf.org/fr/Topics/imf-and-covid19
- https://www.business.hsbc.com/navigator
V.U.C.A=Volatility- Uncertainty- Complexity and ambiguity