Management 3.0 : les nouveaux défis du management

Hérité de la méthode Agile et de ses méthodes de management, le management 3.0 offre aux dirigeants et managers d’aujourd’hui des outils et une posture nouvelle pour favoriser le potentiel des équipes. Un nouveau type de management qui tend à faire évoluer la relation manager/collaborateur et à l’équilibrer.

 

Qu’est-ce que le management 3.0 ?

 

Le management 3.0 ne se fonde plus uniquement selon un rapport hiérarchique vertical mais sur une collaboration entre les managers et les collaborateurs axée sur la communication et l’échange.

Finis les donneurs d’ordre et les simples exécutants !

Le manager 3.0 range au placard sa casquette de contrôleur et de superviseur pour enfiler celle de coach et d’accompagnant. Tous les collaborateurs sont alors replacés au centre des préoccupations de l’entreprises grâce à la mise en place de nouvelles pratiques et process de travail.

 

Le management 3.0 c’est ainsi :

- accorder plus d’autonomie et de liberté aux collaborateurs,

- encourager les prises de risques et d’initiatives,

- valoriser la créativité,

- instaurer une transparence maximale entre les différents niveaux de postes

- où le niveau d’informations est le même, du simple employé au cadre dirigeant, pour une vision macro de l’entreprise.

 

Dans ce contexte, les inégalités entre managers et collaborateurs s’effacent en impliquant les équipes dans une dynamique participative et proactive. Les managers 3.0 doivent ainsi accepter que le droit à l’erreur fait désormais partie intégrante du processus. Une totale confiance s’instaure alors entre managers et collaborateurs qui apprennent à (re)travailler en symbiose le tout dans un cercle vertueux et plus humain.

 

Un management bénéfique pour tous, à toutes les échelles

 

Ce mode de management s’éloigne ainsi du micro-management pour développer de nouvelles relations interpersonnelles. Le management 3.0 n’est pas une révolution en soit mais une évolution naturelle du management en entreprise répondant à une problématique d’engagement des collaborateurs au sein de l’entreprise dans laquelle ils ne trouvaient plus leur place et n’arrivaient plus à s’épanouir professionnellement.

Les bénéfices humains et organisationnels sont évidemment nombreux.

 

Pour les collaborateurs, c’est la possibilité de gagner en compétences et connaissances tout au long de sa carrière tout en redonnant du sens à son métier. Côté managers, ils gagnent en temps de travail actif et peuvent ainsi se concentrer à nouveau sur des tâches plus gratifiantes pour eux et productives pour l’entreprise plutôt que d’être dans une posture de « surveillance » des collaborateurs. Enfin, pour l’entreprise les résultats sont également plus que positifs puisqu’en améliorant la qualité de bien-être de ses collaborateurs elle voit ses résultats à la hausse et gagne en croissance économique. Un contrat gagnant-gagnant qui se base sur une formule simple :

 

Autonomie + responsabilité + confiance = allégement de la charge de travail et gain de productivité.

 

Le management 3.0 représente-t-il alors le nouvel eldorado pour les salariés et managers ? Peut-il être appliqué partout ? Rien n’est moins sûr.

Un tel changement n’est pas simple à effectuer - notamment dans les grandes entreprises et groupes historiques où le management vers le haut est la norme et solidement implanté – et pousse à une profonde transformation des mentalités mais aussi d’un point de vue organisationnel.

 

Une mutation qui pourrait pourtant s’accélérer grâce au coup de pouce appelé « Covid19 ». Avec le travail à distance étendu, les entreprises ont été forcé de laisser plus de liberté et d’autonomie à leurs collaborateurs et de repenser leur mode de management. Celles faisant preuve de résilience et d’agilité en la matière sont d’ailleurs celles qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu.