Rentrée décalée : Ne perdez pas de temps dans une voie qui n’est pas la vôtre !

Vous vous êtes trompé de voie ? Les premiers cours suivi depuis la rentrée de septembre ne vous correspondent finalement pas ? N’attendez pas et cherchez des solutions de réorientation efficace et perenne, elles pourront peut-être faire l’objet d’une rentrée décalée ! Explications avec Françoise Croze-Scardulla, directrice pédagogique de l’ESLSCA Business School Paris.

 

Une erreur d’orientation n’a rien de dramatique…, si elle est détectée très tôt ! Si l’on s’en réfère à une note de synthèse publiée en 2017 par France Stratégie, il apparaît que près de 75000 jeunes par an abandonnent leurs études supérieures sans même avoir obtenu le moindre diplôme. Un autre chiffre, plus inquiétant encore, souligne non seulement l’importance du choix d’orientation, mais aussi de la nécessité de se réorienter rapidement en cas d’erreur. En effet, France Stratégie révèle que 40% des étudiants seulement poursuivent, après une première année d’études en licence, dans la deuxième année de la même formation…

 

Si le problème est crucial pour les intéressés, il l’est tout autant pour la société car le coût de ces « incidents de parcours » est estimé à près de 500 millions d’euros par an ! Après la rentrée, les premières semaines d’enseignement sont déterminantes. « La principale erreur des étudiants, note Françoise Croze-Scardulla pour l’ESLSCA, c’est souvent l’entêtement à poursuivre dans une voie dont ils savent dès les premiers cours qu’elle ne leur convient pas. Il faut savoir être attentif à ce que l’on ressent et ne pas hésiter à s’informer avant de changer d’orientation si nécessaire ».

 

Rentrée décalée : Mode d’emploi

D’autant que des solutions existent ! De nombreuses écoles de commerce, a l’instar de l’ESLSCA, ont mis en œuvre pour certains parcours, une seconde rentrée ou rentrée décalée. « Au sein de l’ESLSCA, nous avons souhaité répondre à la demande de ces étudiants en réorientation au cours de leur cursus. La rentrée décalée, fixée en Avril pour l’ESLSCA, permet de ne pas perdre une année entière », confie Françoise Croze-Scardulla. Mais cette opportunité de s’orienter sur une nouvelle voie n’en reste pas moins un défi qui implique motivation et engagement ! « Elle constitue, pour les étudiants une opportunité de profiter d’une réorientation rapide et réfléchie afin de ne pas perdre de temps dans leur parcours ».

 

Rentrée décalée : êtes-vous prêt ?

Tous les étudiants ne peuvent prétendre à intégrer une rentrée décalée. « Dans tous les cas de figure il ne faut pas perdre de vue que le premier prérequis concerne le cursus lui-même, commente Françoise Croze-Scardulla. L’étudiant doit avoir un véritable projet, qu’il prépare et murit en amont ».

 

En effet, il faut que l’étudiant identifie avec certitude que ce nouveau départ lui correspond véritablement pour ne pas commettre deux fois la même erreur. Les échanges avec les enseignants, avec les directeurs de programme sont déterminants. « Dès que le problème d’orientation est identifié, l’étudiant doit trouver des alternatives, bâtir un nouveau projet éligible à une seconde rentrée, précise Françoise Croze-Scardulla. Il s’agira ensuite de préparer le dossier et l’entretien d’admission, nécessaire pour intégrer les programmes de notre école de commerce ».