Finance d’entreprise : les 5 métiers les mieux rémunérés

Top 5 finance d'entreprise

 

Vous visez une carrière dans la finance d’entreprise ? L’ESLSCA, école de référence des métiers de la finance depuis plus de 70 ans, a compilé pour vous le top 5 des métiers les plus rémunérateurs dans ce secteur d’activité.

#1 Le Directeur Administratif et Financier (DAF)

En toute logique, c’est ce maillon fort du top management qui caracole en tête des métiers les plus rémunérateurs dans la finance d’entreprise. Véritable chef d’orchestre de la gestion financière, le DAF travaille en étroite collaboration avec le dirigeant ou la Direction Générale pour mettre en œuvre le développement stratégique de l’entreprise.

Il se charge du pilotage des différents indicateurs de rentabilité et de solvabilité de l’entreprise, définit les combinaisons financières les plus avantageuses pour financer sa croissance et représente son organisation auprès de ses partenaires financiers, notamment les établissements bancaires et l’administration. L’accès au poste de Directeur Administratif et Financier (DAF) est souvent l’aboutissement d’une belle carrière dans la finance d’entreprise. Le candidat doit justifier d’un bac+5 en finance et d’une bonne expérience professionnelle.

Selon les chiffres communiqués par le cabinet Michael Page, le Directeur Administratif et Financier peut prétendre à un salaire moyen de 6 500 € brut (5 à 10 ans d’expérience). Ce salaire augmente avec l’expérience jusqu’à s’inscrire dans une fourchette mensuelle comprise entre 12 500 et 25 000 €. Les établissements financiers, l’industrie pharmaceutique et les assurances sont les secteurs qui rémunèrent le mieux les DAF.

#2 Le contrôleur financier

Polyvalent, pédagogue et justifiant d’un bon sens du relationnel. Voilà le triptyque qui permet au contrôleur financier d’exercer ses fonctions au quotidien. Véritable pièce maîtresse du fonctionnement de l’entreprise, ce professionnel est chargé de contrôler les dépenses, les comptes et les finances pour s’assurer de leur régularité et de leur fiabilité à la lumière de la législation et des normes comptables en vigueur. Il réalise par ailleurs la certification budgétaire des comptes et déploie des dispositifs de contrôle financier.

En fonction de la structure dans laquelle il opère (cabinet ou entreprise), le contrôleur financier peut également être amené à réaliser des analyses économiques et à formuler des scénarii d’anticipation. Au vu de la nature évolutive de la réglementation comptable, le contrôleur financier se forme en continu.

Selon le Journal du Net, le salaire médian d’un contrôleur financier en France est d’environ 9 000 € brut par mois.

#3 Le consultant en actuariat

S’il est peu médiatisé, le métier de consultant en actuariat joue un rôle décisif dans les compagnies d’assurance. Ce haut technicien de l’assurance intervient dans la phase préparatoire de la conception des contrats d’assurance.

As des chiffres, rigoureux et méthodique, le consultant en actuariat réalise des études économiques, financières et statistiques pour définir les règles, les barèmes de tarification et autres clauses des contrats d’assurance. Il est également chargé de fixer les tarifs pour assurer la rentabilité des produits d’assurance et de suivre les résultats d’exploitation. Ce métier a beaucoup évolué avec la digitalisation dans un premier temps, puis avec l’émergence des technologies de l’Intelligence Artificielle (IA) et du Machine Learning.

Le consultant en actuariat évolue généralement dans les compagnies d’assurance, les caisses de retraite et de prévoyance, les sociétés financières et les services d’études économiques des grandes entreprises. Selon les chiffres de l’Institut des Actuaires, un consultant en actuariat expérimenté peut prétendre à une rémunération comprise entre 5 800 et 8 300 € brut par mois.

#4 Le responsable consolidation

Comme son nom l’indique, ce professionnel est la référence de la comptabilité et de la gestion dans les grands groupes. Son rôle a gagné en importance face à la mondialisation des échanges et aux évolutions majeures de l’environnement législatif. Le responsable consolidation assure la collecte d’informations comptables, l’interprétation des résultats (faire parler les chiffres) et l’organisation des comptes de chacune des entreprises du groupe qui l’emploie pour ensuite déterminer les axes d’amélioration pour assainir les finances des structures en question.

En somme, ce spécialiste de la comptabilité et de la gestion rassemble les comptes des différentes entreprises d’un groupe pour les « consolider ». Objectif : retranscrire le plus fidèlement possible la situation économique du groupe conformément aux règles en vigueur. Selon le cabinet Michael Page, le responsable consolidation affiche un salaire mensuel médian de 10 209 € brut par mois, avec une fourchette allant de 5 400 à 15 000 €.

#5 L’expert fusion et acquisition

Comme son nom l’indique, ce spécialiste des opérations financières conseille les entreprises sur les opportunités de fusion et acquisition qui peuvent se présenter, mais aussi sur leur introduction en bourse.

Plus largement, ce professionnel qui justifie d’un sens aigu des affaires accompagne les entreprises qui souhaitent réaliser des opérations financières complexes. Il réalise une veille permanente sur le marché pour déceler les opportunités les plus rentables pour ses clients. Pour ce faire, il devra compter sur un carnet d’adresses dense et régulièrement mis à jour, à fortiori lorsque l’on sait l’environnement ultra-concurrentiel dans lequel il évolue. Il est enfin chargé de monter, suivre et piloter les transactions financières pour assurer la réussite des opérations.

Selon le cabinet Michael Page, le salaire mensuel médian d’un expert fusion et acquisition s’établit à 5 600 € brut.

ESLSCA, l’école de référence des métiers de la finance

Le métier de vos rêves figure dans ce top 5 des métiers les plus rémunérateurs ? Mettez toutes les chances de votre côté et confiez votre projet professionnel à l’Expertise Finance de l’ESLSCA ! Notre école s’impose depuis plus de 70 ans comme une référence en la matière avec 13 formations spécialisées dans les métiers de la finance et un réseau de plus de 15 000 alumni répartis partout dans le monde.

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Comment se finance une entreprise ?

Quelles sont les spécificités et quels sont les atouts de cet acteur incontournable de la nouvelle économie ?

L’alternance est un moyen très efficace d’intégrer le monde du travail !