Comment l’enseignement supérieur s’est organisé pour assurer la continuité pédagogique à distance ?

distanciel_fb.jpg

En raison de la pandémie actuelle, l’UNESCO estime que plus d’1,5 milliard d’élèves et étudiants dans 165 pays ont été déscolarisés . Une crise sanitaire mondiale qui a obligé la communauté de l’enseignement supérieur à explorer de nouveaux process d’enseignement et d’apprentissage pour assurer une continuité pédagogique 100% online.

 

L’enseignement supérieur se mobilise en distanciel

 

Après le report des examens nationaux et concours d’entrée des grandes écoles au printemps 2020, l’enseignement supérieur subit un second confinement à l’orée de la rentrée 2020-2021.

 

« Ce deuxième confinement est une réelle épreuve pour nos étudiants qui avaient commencé leurs cours seulement une dizaine de jours auparavant ». Alexandra Joseph, Directeur de la Vie Etudiante. Une perturbation sans précédent qui a poussé les établissements à s’organiser et se réorganiser pour assurer la continuité pédagogique coûte que coûte avec de cours exclusivement en ligne. Cours magistraux, travaux pratiques ou travaux dirigés, l’enseignement supérieur a été totalement bouleversé ! Dans ce contexte si particulier, les universités et écoles ont dû faire preuve d’initiatives afin de maintenir le lien enseignant-apprenant tout en accompagnant les étudiants dans cette nouvelle manière d’apprendre.

 

Car les écueils d’un enseignement en full-distanciel sont bien connus : problème de communication, sentiment d’isolement, démotivation, et parfois même, décrochage scolaire.

 

L’ESLSCA & la digitalisation de l’enseignement

 

A l’ESLSCA Business School, hors de question de nous laisser abattre ! Au contraire, la crise sanitaire a été pour nous source d’opportunités et d’innovations pour repenser notre enseignement. Une transformation digitale qui n’est pas nouvelle et avait débutée bien avant le premier confinement avec des contenus de cours et supports adaptés au digital. « Le confinement avec ses deux versions n’a fait qu’accélérer la tendance. le passage plus ou moins forcé à l’enseignement à distance devrait être vécu comme une opportunité plus qu’une contrainte » . Wissem Ben Youssef, Enseignant-chercheur, PhD en sciences économiques.

 

Nos équipes pédagogiques ont ainsi revu leur façon d’enseigner et de concevoir les cours pour les rendre plus accessibles, plus conviviaux et plus pertinents.

 

« Tous les étudiants de l’ESLSCA ont eu une formation à notre plateforme de référence pour les cours online sur Blackboard et sont suivis individuellement en cas de problème » Marie Matos, Program Manager. Également, il était important de réfléchir à des nouveaux formats en lien direct avec l’actualité de ce nouveau confinement mais aussi de l’école. Ainsi, nous avons ouvert notre cycle des Jeudi de l’ESLSCA pendant lesquels, chaque semaine, un professeur ou un professionnel vient partager son analyse d’une actualité ou de son secteur d’activité auprès de nos étudiants.

 

Des initiatives au service du bien-être des étudiants

 

Si notre plateforme de cours était déjà bien rodée avec le premier confinement et nos enseignants bien préparés à adapter leurs cours et leur pédagogie, nous avons souhaité garder le lien avec nos étudiants et faire de ce 2e confinement un « laboratoire d’épanouissement ».

 

Immédiatement, nous avons souhaité accompagner psychologiquement nos étudiants dans cette dure épreuve. Pour cela, nous avons mis en place des ateliers pour les détendre, les muscler et les faire grandir. Chaque semaine, ils peuvent méditer, faire du fitness, apprendre le yoga ou encore, en apprendre plus sur eux-mêmes en réalisant des tests de personnalité.

 

Aujourd’hui, nous proposé chaque semaine entre 3 et 5 ateliers à nos étudiants ! Des ateliers totalement optionnels mais plébiscités par les eskasiens puisque 70% d’entre eux ont participé à au moins un atelier !

 

De l’importance de se projeter dans son avenir professionnel

 

L’avenir reste incertain et source de bon nombre d’inquiétudes, surtout pour ceux en passe d’être diplômés et qui vont se confronter à un monde économique paralysé par la pandémie.

 

Pour cela, nos Alumis se sont mobilisés ! Très régulièrement, ils viennent échanger avec les étudiants de l’ESLSCA Business School de façon informelle sur leur parcours, leur métier et le futur qu’ils voient se dessiner pour les nouvelles générations eskasiennes.

 

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Contrefaçon dans le Luxe : Comment y remédier ?

Dernier kilomètre : vers ou vert le client ?

Interview Laura Salin – Alumni ESLSCA Promo 2003