Formation ContinueStratégie d’Entreprise, Gouvernance des Organisations et Résilience

Novembre
Formation continue
À partir d'un Bac +4
Français
12 700€

PRÉSENTATION
De la formation Stratégie d’Entreprise, Gouvernance des Organisations et Résilience

 

Présentation

La formation exécutive Stratégies d’Entreprise, Gouvernance des Organisations et Résilience  (SEGOR) s’appuie sur une nouvelle approche de la science politique, de la géoéconomie, et de la capacité des organisations à définir un niveau de résilience adapté à leurs besoins. L’adaptation des organisations à un monde multipolaire et conflictuel est une de nos priorités pédagogiques.

 

Conçue pour les professionnels et les dirigeants en activité, la formation s’articule autour de dix séminaires répartis sur deux jours. Les séminaires se déroulent au centre de Paris, le vendredi et le samedi de chaque mois. L’accent est mis sur le retour d’expérience et les leçons à tirer en termes de stratégie et de gestion des rapports de force. Un exercice conclut cette démarche innovante. Il a pour objectif de tester les capacités des participants à intégrer concrètement les principes d’une démarche de résilience.

 

Note de cadrage

Le progrès et le marché ont dicté la ligne de conduite des sociétés humaines depuis l’ère des révolutions industrielles. Tout au long du XIXe et du XXe siècles, le problème principal a été le développement. Les pays industrialisés étaient le modèle à suivre. Au début du XXIe siècle – comme au début du XIXe siècle (Malthus) ou dans les années 1970 (Club de Rome), en termes de ressources matérielles, des limites de cette dynamique ont commencé à apparaître. La vulnérabilité d’un Etat n’est plus seulement mesurée par ses difficultés à se développer pour réduire les écarts entre les territoires et leurs populations comme c’était le cas lors des débats sur les rapports Nord/Sud. Les dirigeants politiques et économiques doivent être capables de comprendre les nouveaux enjeux de l’ère numérique, et de répondre à des nouveaux besoins générés par les contraintes géoéconomiques, les évolutions du marché, les crises financières et les revendications des catégories socioprofessionnelles.

 

La survie d’une population sur un territoire donné est en train de devenir un intérêt vital. Une telle approche dépasse la vision restrictive de la défense économique, et souligne les imperfections de la définition des « intérêts stratégiques » ou des « infrastructures critiques » validée par la Commission Européenne. Elle sort aussi des limites du courant de pensée souverainiste qui se focalise sur la notion d’indépendance. Elle autorise une réflexion sur le concept d’« autonomie stratégique », et d’interdépendances multisectorielles.

 

Portée jusqu’à présent sur la manière d’évaluer le coup après le choc et la manière de trouver les moyens de s’en remettre, la résilience prône l’anticipation. Il nous semble déterminant d’appréhender le coup avant, pendant et après le choc, afin de prendre les bonnes décisions pour être fragilisé le moins possible et anticiper les problèmes prévisibles.

 

Constat

Le monde académique ne s’est pas préparé à cette mutation conflictuelle. Il est donc nécessaire de créer un nouveau produit de formation pour préparer les futurs dirigeants à ce changement radical du management stratégique des administrations et des entreprises.

 

Public cible

Formation continue

Cadres et cadres dirigeants

 

 

PROGRAMME

Durée des séminaires :

 

Les séminaires durent deux jours (vendredi 9h-18h et samedi 9h-18h).

Deux intervenants au minimum par séminaire.

 

Séminaire 1

Stratégies des organisations et résilience

  • Gouvernance et résilience.
  • L’apprentissage étatique de la résilience.
  • L’apprentissage économique de la résilience.
  • L’apprentissage sociétal de la résilience.

Responsable : Philippe Baumard

 

Séminaire 2

Les enjeux de la digitalisation du monde matériel

  • L’émergence et l’expansion du monde immatériel.
  • L’information, nouvelle valeur socio-économique convoitée
  • Le cyberespace, un nouveau monde à conquérir en termes de résilience.
  • La question du contrôle et de la construction des écosystèmes de confiance.

Responsable : Philippe Muller Feuga

 

Séminaire 3

L’économie des ressources

  • Les risques de pénurie.
  • Les problématiques de dépendance.
  • Les axes de conquête.
  • Les stratégies étatiques.

Responsable : Didier Julienne

 

Séminaire 4

Problématique de puissance économique

  • Nouvelle science politique (confrontation globale Chine/Etats-Unis, multipolarité, rapports asymétriques, puissance partagée).
  • Nouvelle économie politique (accroissement de puissance par l’économie, différences de modèles d’économie de marché).
  • Les blocages du multilatéralisme (OMC, abandon des traités transpacifique et transatlantique, retour aux relations bilatérales.
  • La mutation des modes de gouvernance (« Economic Statecraft »).

Responsable : Jérôme Laprée

 

Séminaire 5

Marché/territoires

  • Les enseignements tirés des travaux de Fernand Braudel.
  • Les risques liés au découplage des problématiques de développement.
  • Les risques liés à la paupérisation.
  • Les risques liés à la désintégration des territoires.

Responsable : Eric Delbecque

 

Séminaire 6

Solidarité stratégique

  • Le concept de solidarité stratégique (cadre historique, analyse comparée des pays pratiquant la solidarité stratégique).
  • Les nouvelles priorités étatiques.
  • Les alliances public/privé.
  • L’implication de la société civile.

Responsable : Christian Harbulot

 

Séminaire 7

Structuration du marché par les Etats

  • Politique de raccourcis.
  • Dynamique de dépendance.
  • Protectionnisme masqué.
  • Extraterritorialité du droit.

Responsable : Jean-Michel Treille

 

Séminaire 8

Structuration du marché par les entreprises

  • Domination technologique.
  • Marketing normatif.
  • Défiscalisation compétitive.
  • Culture start-up.

Responsable : Laurent Hassid

 

Séminaire 9

La résilience de l’économie alimentaire

  • La problématique de la rentabilité agricole.
  • Le combat pour l’innovation dans de l’agriculture.
  • Les débats sociétaux.
  • L’enjeu de l’arme alimentaire.

Responsable : Pierre Pagesse

 

Séminaire 10

Diriger dans un monde complexe et conflictuel

  • Stratégies technologiques.
  • Stratégies informationnelles.
  • Stratégies juridiques.
  • Stratégies sociétales.

Responsable : Guy Philippe Goldstein

 

Séminaire 11

Exercice de résilience

Conduite d’une évaluation de vulnérabilité et analyse d’impact

 

 

 

ADMISSIONS

L’École vous offre la possibilité, pour l’ensemble de ses formations, de candidater en ligne tout au long de l’année : de janvier à décembre.  

La sélection des candidats se fait sur dossier (CV + questionnaire de candidature) suivi d’un entretien de motivation.  

 

Conditions d'admission

Les professionnels doivent avoir un Master 1 validé pour se présenter sur le programme De la formation Stratégie d’Entreprise, Gouvernance des Organisations et Résilience et 3 ans d’expérience en statut cadre (étude au cas par cas si le candidat présente un dossier atypique)