Innovation : l’Intelligence Artificielle (IA) se fraie un chemin dans la gestion de patrimoine !

Intelligence artificielle et Gestion du Patrimoine

Amélioration des pratiques de gestion de portefeuille, meilleure évaluation du profil de risque, un service client personnalisé et au point, baisse des coûts de revient… Décidément, l’Intelligence Artificielle est en passe de révolutionner le secteur de la gestion de patrimoine. C’est le décryptage de la semaine !

L’IA en gestion de patrimoine : d’un « buzzword » à un avantage concurrentiel décisif

Comme de nombreuses fulgurances technologiques, l’IA a longtemps souffert du syndrome du « prototype ». En d’autres termes, cette innovation ne parvenait pas à se confronter à la réalité du monde de l’entreprise, sauf dans certaines firmes Tech pionnières en la matière. Aujourd’hui, l’IA accompagne des marketeurs, des analystes financiers et autres Data Scientists au quotidien. Quid de la gestion de patrimoine ?

Selon le rapport « AI Predictions 2021 » de PWC, la grande majorité des conseillers en gestion de patrimoine qui ont recours à l’IA disent en tirer des avantages concrets :

  1. Une rationalisation de la prise de décision ;
  2. Des pistes pour l’amélioration de l’offre ;
  3. Une expérience client plus personnalisée ;
  4. Une réduction substantielle du risque ;
  5. Une baisse du coût de revient grâce à l’automatisation des tâches.

Concrètement, l’IA permet d’optimiser les portefeuilles, de formuler des prévisions avec une marge d’erreur moindre et de gagner du temps que les tâches répétitives. Elle peut également automatiser et approfondir l'établissement du profil de risque, analyser les « sentiments » du marché, donner des Insights sur les événements susceptibles d’impacter le rendement, mieux appréhender la gestion du risque et éventuellement affiner les profils clients.

L’IA pour faire parler les chiffres

Selon PWC, l’impact de l’IA dans la gestion de patrimoine intervient essentiellement dans le traitement de la Data. Plus trivialement, l’IA permet aux opérateurs de faire parler les chiffres pour ensuite prendre des décisions éclairées. « La Data est la matière première que l’IA convertit en prévisions et en opportunités d’automatisation », peut-on notamment lire dans le rapport.

Par essence, l’activité du conseiller en gestion de patrimoine repose sur des cas d’utilisation bien définis et donc aisément modélisables. L’IA peut donc intervenir dans l’automatisation des tâches pour réduire les coûts. Le Machine Learning, couplé à l’IA, est en mesure d’apprendre des événements passés et de les modéliser pour ensuite d’adapter à tout type de données, même déstructurées, sans nécessiter d’intervention humaine. Le conseiller pourra alors se concentrer sur des actions plus porteuses comme le service client, la formation et éventuellement la prospection.

L’IA pour tester et modéliser les risques

Outre l'analyse et l’optimisation de portefeuille, l’IA est de plus en plus plébiscitée dans le trading. En effet, l’Intelligence Artificielle peut affiner le choix des moments, des volumes et des valeurs de placement. Elle vient combler certaines lacunes de la gestion traditionnelle des risques comme l'a montré la chute vertigineuse des cours des actions en mars 2020 aux Etats-Unis. Ce mois-là avait été marqué par l'un des krachs les plus spectaculaires de l'histoire, l'indice boursier américain S&P 500 ayant chuté de plus de 30 % avec d'autres classes d'actifs.

Concrètement, l’Intelligence Artificielle permet d’affiner la gestion des risques en testant et en validant en amont des modélisations de risques. Elle est enfin capable d’extraire des données pour générer des prévisions précises, notamment du point de vue de la volatilité des marchés, des tendances futures et des risques de crise dans un secteur donné.

Mieux cerner le profil de risque d’un investisseur

On n’en est pas encore là, mais ça ne saurait tarder. Les experts prédisent que l’IA s’inscrira dans le quotidien du gestionnaire du patrimoine, notamment du point de vue de l’analyse précise des habitudes d’investissement mais aussi de consommation des clients. Une analyse qui pourra déboucher sur l’identification poussée du profil de risque de l’investisseur avec un résultat beaucoup plus pertinent que les formulaires actuels.

Selon une analyse publiée par Particeep, les conseillers en gestion de patrimoine avaient pour consigne de rassurer leurs clients et de mettre à jour leur profil de risque durant le premier confinement en France. Bien entendu, ces derniers ont exprimé une aversion au risque très élevée dans un contexte d’incertitude. Toujours selon le rapport, une gestion moins « subjective » de la conjoncture, avec l’IA par exemple, aurait permis une meilleure prise en compte des intérêts financiers des clients. Particeep prédit enfin la mise en place d’un service automatisé géré par l’IA qui suivrait l’historique de navigation web des clients pour leur proposer des placements personnalisés, avec leur consentement.

L’IA pour muscler le service client

Grâce aux évolutions de la génération automatique de textes et du TALN (traitement automatique du langage naturel), l’Intelligence Artificielle est capable de tenir une conversation avec le client comme le ferait un conseiller. Les chatbots « propulsés » par l’IA et le Machine Learning sont aujourd’hui capables de mener une conversation intelligible et cohérente avec les clients. Ils sont également en mesure de passer la main à l’Humain au moment opportun pour optimiser les workflows. Nous sommes donc loin des chatbots archaïques qui se contentaient de restituer des scénarii conversationnels rigides et robotiques.

Dans le secteur de la finance, les chatbots bancaires peuvent répondre à des questions comme « Quelle est la situation de mon portefeuille aujourd’hui ? ». On peut imaginer une application similaire en gestion de patrimoine. Résultat : un service client plus réactif, une baisse du coût de revient et plus de temps pour le relationnel, très important dans ce secteur d’activité.

Passionnant, n’est-ce pas ? Vous souhaitez faire carrière dans la gestion de patrimoine pour exercer vos talents financiers mais aussi relationnels ? Prenez un temps d’avance avec les formations de notre école : le MBA Gestion de Patrimoine et l’Executive MBA Online Gestion de Patrimoine ont été conçus pour répondre aux enjeux actuels de la gestion de patrimoine. A vous de jouer !

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Interview : L’importance de la data dans le monde de l’entreprise

Challenge Accenture : le podium pour l'ESLSCA Business School Paris

6 astuces pour bien gérer son budget étudiant