Les 5 règles d’or pour réussir votre rentrée dans le supérieur !

0060-portraits_-_groupe-_vmz7939.jpg
Vous vous apprêtez à faire votre première rentrée universitaire ? Découvrez nos conseils pour réussir votre rentrée dans le supérieur !

Passer du lycée au supérieur, c’est faire un grand pas vers la concrétisation de son projet professionnel. Si cette nouvelle aventure reste généralement très bien vécue par les étudiants, elle exige un effort de préparation de votre part, surtout si vous quittez le domicile familial. Santé, logement, colocataire éventuel, nouveaux repères…c’est l’occasion de gagner en autonomie et de jeter les bases de votre nouvelle vie dans les règles de l’art ! Comment donc mettre toutes les chances de votre côté pour une rentrée à la fois agréable et stimulante ? C’est le guide de la semaine !

#1 La pré-rentrée, une répétition avant le grand jour !

Bien qu’elle soit optionnelle, la journée de pré-rentrée est sans doute le meilleur catalyseur d’intégration ! Pensez-y de cette façon. Vous vous retrouverez dans les locaux de l’établissement avec des étudiants qui sont exactement dans le même cas que vous et qui ont les mêmes intentions : socialiser ! Cette répétition avant le grand jour vous permettra d’amortir la transition et de repousser tout risque d’isolement. Vous allez pouvoir trouver de nouveaux repères et initier le contact avec vos pairs. Pour capitaliser au maximum sur cette journée de pré-rentrée, soyez actif, curieux et dynamique : visitez le campus, posez des questions, échangez avec le corps administratif et projetez-vous dans ce nouvel environnement qui vous accompagnera pour les prochaines années. Notre école vous propose d’ailleurs une visite virtuelle de son Nouveau Campus parisien !

Mieux : la journée de pré-rentrée voit généralement la participation des anciens élèves ou alumnis. L’événement est même parfois organisé par ces anciens diplômés qui sont une mine d’information. N’hésitez pas à échanger avec eux sur le déroulement des études, la vie sur le campus, l’insertion professionnelle, les bons plans de la ville, etc. Faire une pré-rentrée réussie, c’est réduire drastiquement le stress de la rentrée. A vous de jouer !

#2 On renoue avec les manuels… tranquillement

L’été touche à sa fin, vous avez fait le plein d’énergie et vous avez rechargé les batteries. Le divorce avec les manuels scolaires est désormais consommé ! C’est en effet le moment de reprendre le fil à votre rythme, sans forcer. L’idée ici est de combler vos quelques lacunes, et de revoir les fondamentaux. Cette révision pré-rentrée vous remettra dans le bain : vous serez dans les meilleures dispositions pour être réceptif dès la première semaine de cours. Si vous en avez l’occasion, survolez le programme à venir pour savoir à quoi vous attendre. Attention : n’allez pas trop vite trop tôt. La première année est un marathon plutôt qu’un sprint. Gérez votre énergie intelligemment et étalez vos efforts sur l’année.

#3 Soyez votre propre comptable (analytique)

Le but du jeu est d’éviter que votre vie étudiante ne devienne… votre survie étudiante ! Domptez votre budget dès les premiers jours de votre nouvelle vie. C’est l’aptitude la plus urgente à acquérir pour aborder la suite des événements avec sérénité. Nourriture, fourniture, logement, sorties… avant toute chose, évaluez précisément vos dépenses. Selon l’Observatoire de la Vie Etudiante (OVE), le budget moyen d’un étudiant français est de 700 euros par mois, hors coût des études. 

Une fois les dépenses évaluées, vous allez devoir mobiliser le triptyque magique de la budgétisation : rigueur, anticipation et sens du bon plan ! C’est un état d’esprit qui se cultive au quotidien.

Et puis n’oubliez pas que vous pouvez éventuellement prétendre à certaines aides publiques ou privées selon votre profil : la bourse sur critères sociaux, l’aide au mérite, l’aide d’urgence du Crous, les fondations des grandes écoles, le prêt étudiant garanti par l’Etat, le sponsoring, l’aide à la mobilité internationale ou l’allocation Erasmus pour financer ses études à l’étranger. Enfin, et si votre planning le permet, pensez à un job étudiant à temps partiel (5 à 20 heures par semaine au maximum pour ne pas impacter vos études). Mieux encore : choisissez la voie de l’alternance ! En plus de cumuler une expérience conséquente, vous allez pouvoir financer vos études et éventuellement une partie de votre mode de vie.

#4 Les études, c’est aussi la santé

S’il y a bien un aspect sur lequel aucun compromis n’est toléré, c’est votre santé et votre bien-être, à la fois sur le plan physique et psychique. Il en va de votre performance académique et de prouesses professionnelles dans un avenir proche. Prenez le temps de choisir la bonne mutuelle étudiante si vous le pouvez, car la Sécurité sociale ne couvre que 70 % des frais médicaux en moyenne. Profitez enfin de cette nouvelle aventure pour adopter des habitudes de vie plus saine : apprenez à cuisiner, faites du sport, retrouvez un rythme de sommeil physiologique…

#5 L’autonomie ne se décrète pas… elle se cultive !

Dans le supérieur, vous remarquerez que la charge de travail est importante tout en étant étalée dans le temps, avec des deadlines qui se chevauchent en fin de semestre. Vos enseignants ne sont pas là pour vous rappeler à vos engagements. L’autonomie ne se décrète pas, elle se cultive au quotidien. L’ennemi s’appelle « Procrastination ». Pour le vaincre, tenez un planning de votre travail, faites des fiches de révision au fur et à mesure, prenez des notes en cours, choisissez votre groupe de travail avec soin et profitez des ressources pédagogiques mis à disposition par votre établissement.

Les Alumnis d’ESLSCA : la force d’un réseau solidaire

Promouvoir les valeurs de l’école, faciliter les contacts, développer des liens étroits entre diplômés, accompagner les nouveaux étudiants, défendre le diplôme… le réseau des Alumnis de l’ESLSCA compte plus de 15 000 membres répartis dans plusieurs pays et tient régulièrement des ateliers et conférences thématiques au bénéfice des nouveaux étudiants. L’association met d’ailleurs à votre disposition une CVthèque et des offres d’emploi ciblées. N’hésitez pas à en profiter !

Ces articles peuvent vous intéresser

(Re)gagnez en productivité durant la rentrée.

Dernier kilomètre : vers ou vert le client ?

Interview Laura Salin – Alumni ESLSCA Promo 2003