Challenge Accenture : Troisième place pour les étudiantes du MBA Management et Marketing du Luxe

Etudiantes ESLSCA2

Le 17 Mars dernier a eu lieu la finale du challenge Accenture organisé par Agorize, réunissant 8 équipes d'étudiants de différentes écoles dont ESLSCA Business School Paris . Nos étudiants ont pu présenter leur projet devant un jury composé de membres du top management d'Accenture France. 

Nous avons interviewé le groupe DTNL composé de Dara, Tess, Noémie et Lilou, qui ont présenté le projet SafeCar, une application qui permet d'authentifier les pièces détachées automobile en utilisant le système NFC. 

Quelles sont vos impressions à propos de ce challenge?

 Nous n'imaginions pas arriver jusqu'à là, terminer 3e sur 800 équipes, c'était inattendu pour nous.

 

Combien de temps a duré ce projet?

Le projet s'est étalé sur 6 mois depuis le mois d'octobre. La première étape a duré 3 mois, la deuxième étape a duré 2 semaines et pour conclure la finale s'est déroulée sur une journée.

 

Quelles étaient les étapes ?

Durant la 1ere étape nous avons suivi un cours d'open innovation où nous devions créer un projet innovant selon certain critères puis soumettre ce  projet à Accenture. On pensait que ça allait être une note classique. Le concours à la base n'était pas l'objectif premier.

 

Comment vous êtes-vous organisées?

Nous sommes bien tombées, on ne se connaissait pas au début et au final nous avons réussi à travailler ensemble.

Aucune de nous n'est spécialisée sur le sujet donc nous avons du tout mettre la main à la pâte que ce soit au niveau technique, marketing ou création visuelle par exemple.

 

D'où vous vient votre idée?

Nous sommes étudiante en MBA Management et marketing du luxe donc notre idée de base nous vient de la mode et du fléau de la contrefaçon. Plusieurs sujets étaient proposés dont l'automobile. Donc nous avons réussi à brainstormer et trouver l'idée de SAFECAR

 

Pouvez-vous nous pitcher votre projet?

Une application qui permet d'authentifier les pièces détachées automobile. Utilisant le système NFC, l'application permet de tracer la pièce de la confection jusqu'au client. Sécurité pour les entreprises et les clients.

 

Avez-vous trouvez un lien entre votre alternance et votre projet?

Tess :  je suis Assistante sur des projets de formation dans une holding LVMH . Quelques semaines avant la finale, ils organisaient des webinaires sur la data et la contrefaçon et j'en ai appris plus sur le fonctionnement de la technologie NFC. Le timing était parfait pour la finale.

 

Quels cours vous ont aidé?

Le cours tenu par Amine Chelly, SME - disruptive innovation. C'est d'ailleurs lui qui nous a coaché le jour de la finale et qui nous a bien aidé. Il y a également le cours de business plan afin de savoir concevoir un projet réaliste et pour faire la partie stratégique . Les cours étaient bien en corrélation avec le challenge .

 

Quelles étaient les difficultés?

Nous ne connaissions rien à l'automobile, ça a été dur de contextualiser au début. Ça a été dur également au niveau de la data et mais aussi imaginer une technologie qui nous était jusqu'à présent inconnue. Trouver la bonne cible …Toutes ces difficultés ont pu être surmontées grâce à notre professeur Amine Chelly, qui nous challengeait à chaque étape de notre réflexion

 

Qu'avez-vous retenu?

L'identification d'une cible c'est plus compliqué que ce que l'on imaginait. Nous sommes capables de faire un pitch devant n'importe qui dorénavant, nous sommes bien plus à l'aise qu'au début.

 

Comment était la journée de la finale?

UNE TRES LONGUE JOURNEE, avec le stress . Nous avons pitché notre projet sur un plateau spécial, ça nous a mis la pression. Nous avons attendu une bonne heure avant de passer et au total l'événement a duré 3h. Nous devions passer 4e et nous sommes passées 3e, un bon coup de stress que l'on a réussi à gérer au mieux.

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Interview : L’importance de la data dans le monde de l’entreprise

6 astuces pour bien gérer son budget étudiant

l’Intelligence Artificielle (IA) se fraie un chemin dans la gestion de patrimoine !