6 différences entre un chef et un leader en management

 

Il est souvent question de ce qui fait la différence entre un chef et un leader. C’est une notion particulièrement importante en management, puisqu’il s’agit de diriger des personnes et d’être une force motrice, capable de les conduire vers le succès. Cette force doit venir d’une personne disposant des aptitudes et de la confiance nécessaires. La position hiérarchique ne fait pas tout. Il faut aussi être un leader. Il s’agit là de deux notions bien distinctes. Nous allons voir ce qui les différencie.

Différence entre chef et leader : la définition

Lorsqu’on parle de chef, on fait référence à une autorité hiérarchique. Lorsqu’on parle de leader, on se réfère à une personne qui conduit les autres dans une direction donnée. Voilà qui nous donne un aperçu de la différence entre ces deux termes. On emploie parfois le mot chef avec une connotation négative qui n’est pas justifiée, car on peut être chef et leader à la fois. On peut être le dirigeant d’une entreprise et être un bon leader, mais ce sont deux choses différentes. Il y a plus : être chef, c’est une position hiérarchique ; être leader, c’est avoir la capacité de diriger. On peut être chef sans y être prédisposé… mais il n’existe pas de leader incapable de diriger.

Différence entre chef et leader : l’attitude

La principale différence entre les deux réside dans l’attitude. Alors que le chef est au sommet de la hiérarchie et s’appuie sur elle pour donner des ordres, le leader communique des idées et participe aux processus.
En d’autres termes, l’un se contente de commander et l’autre agit et délègue en tenant compte des capacités de son équipe. Le leader obtient des gens qu’ils fassent ce qu’il souhaite parce qu’il leur donne envie de le faire. Cela se fait sans pression, sans négativité. Lorsqu’on est dirigé par un leader, on est motivé pour réaliser les tâches qui nous sont confiées. Lorsque ces mêmes tâches nous sont imposées, elles deviennent un poids, un travail. Cette notion est vitale en management, car elle impacte toute la chaîne de travail.

Différence entre chef et leader : les projets

Lorsqu’un chef réclame un travail, il veut que celui-ci soit fait d’une certaine manière et pour une date précise. Cela répond aux questions « comment ? » et « quand ? ». Un leader sait « quoi faire » et « pourquoi » il faut le faire. Ce qui est fondamental, dans cette optique, c’est que le leader participe au projet. C’est rarement le cas des chefs. Ils se contentent de diriger. Cette différence entre leader et chef est l’une des plus préjudiciables pour les entreprises. Elle est à l’origine de l’attitude négative avec laquelle un chef aborde parfois certains projets. Il n’y a pas participé. Il ignore tout de leur difficulté. Il a demandé qu’ils soient réalisés d’une certaine façon et pour une certaine date... et ses ordres n’ont pas été exécutés. À partir de là, la légende des chefs qui font régner la peur devient une réalité, et ils échouent dans la gestion des problèmes.

Différence entre chef et leader : personne versus structure

En général, les chefs raisonnent en termes de structures, ils voient des postes de travail, non des personnes. Ils ne connaissent pas les capacités des employés. Ils s’en font une idée, en fonction de leur position dans l’entreprise, mais ils ne tiennent pas vraiment compte de leurs capacités personnelles. C’est la raison pour laquelle il leur arrive parfois de confier certaines missions aux mauvaises personnes. Les personnes ainsi désignées peuvent parfois atteindre leurs objectifs au prix d’un effort individuel, mais elles le font à contrecœur, en peinant à la tâche. Cela n’apporte rien au groupe.
Un leader doit savoir déléguer. Il connaît les membres de son équipe. Il sait quelle personne est la plus apte à réaliser telle ou telle tâche. Il lui fournit les outils nécessaires et lui insuffle la motivation pour réaliser cette tâche et les suivantes. Il sait qu’il est inutile d’épuiser une équipe. Savoir déléguer est une notion capitale en management. Le leader y est plus enclin que le chef.

Différence entre chef et leader : suiveurs versus employés

Le chef n’est pas choisi. Le poids de la hiérarchie et les privilèges conférés par son autorité le poussent à considérer les autres comme des inférieurs. Le leader est entouré des suiveurs. Et, même si c’est souvent de façon inconsciente, il est choisi. Quelque chose dans sa personnalité pousse les autres à avoir confiance en lui et à approuver ses décisions. L’influence qu’il exerce sur les autres n’est pas envahissante, elle relève de la motivation. Dans un projet de groupe, il est très important que les différents acteurs puissent s’investir. Il ne s’agit pas uniquement de distribuer des tâches à des employés. Lorsqu’un employé sent que son travail n’a aucune influence, il a l’impression d’être inutile. Les leaders prennent la tête des opérations tout en permettant au reste de l’équipe d’en devenir les acteurs.

Différence entre chef et leader : l’avenir et le présent

Un chef, parce qu’il occupe une position privilégiée dans l’entreprise, aura tendance à privilégier la rentabilité à court terme. Il est dans l’immédiateté. Cela constitue une sorte de pression à laquelle il lui est quasiment impossible d’échapper.
Un leader ne se sent pas soumis à ce genre d’impératifs. Il s’accorde la liberté d’innover. Il voit plus loin que les résultats comptables. Il sait qu’un investissement de départ peut rapporter beaucoup à long terme.

 

Dans notre école, nous formons des leaders. Renseignez-vous.