Interview de Justine : Future alternante à l'ESLSCA

« L’ESLSCA tient sa promesse d’aider ses étudiants en recherche d’un contrat d’alternance avec efficacité » 

 

Justine Ture, future étudiante en MBA Management et Marketing du Luxe 

 

 

Après une licence en communication obtenue à Nancy, Justine Ture s’est inscrite en MBA Management et Marketing du Luxe à l’ESLSCA. Un cursus qu’elle souhaite suivre en alternance. Pour l’aider à trouver une entreprise susceptible de l’accueillir, elle a pu compter sur l’école ! 

 

 

Pour la rentrée 2020, une aide de l’Etat pour encourager l’alternance 
 

Si la recherche d’un contrat l’alternance reste traditionnellement difficile – mais Justine nous a prouvé que la ténacité reste payante – les étudiants bénéficient d’un argument supplémentaire : l’aide exceptionnelle de l’Etat ! 
 

En effet, le décret n°2020-1084 du 24 août 2020 a instauré, dans le cadre du plan de relance, une aide au recrutement des apprentis jusqu’au niveau master, concernant toutes les entreprises. 

D’un montant de 8 000 euros pour un apprenti majeur (5 000 euros pour les apprentis de moins de 18 ans), elle concerne tout contrat d’apprentissage jusqu’au Bac+5, signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. 
 

Les entreprises de moins de 250 salariés peuvent en bénéficier sans condition. Les entreprises de plus 250 salariés devront, pour la percevoir, atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret. 
 

Résultat ? Le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente pour l’entreprise un reste à charge minime, puisque l’aide couvre : 
 

  • la totalité du salaire d’un apprenti de moins de 21 ans, 

  • 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus. 
     

Parallèlement, les apprentis ont maintenant 6 mois (au lieu de 3 mois) après le début de leur formation pour signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise. 

 

 

Pourquoi avoir choisi l’alternance ? 

 

Au cours de ma licence, j’ai effectué un seul stage : il me semblait important de compléter ma connaissance du monde professionnel et d’acquérir des compétences plus ancrées dans le quotidien d’une entreprise. L’argument économique a aussi été déterminant – l’entreprise financera mon cursus, tout

 

comme l’opportunité de me constituer un réseau. En fait je n’y voyais que des avantages ! 

 

Comment s’est déroulée la recherche d’un poste d’alternant ? 

 

Elle a été longue et difficile. J’ai su le 20 janvier que j’étais admise à l’ESLSCA. Dès la fin du mois j’entamais mes recherches, envoyant une trentaine de CV… restés sans réponse. Il était un peu trop tôt peut être : les entreprises n’anticipaient pas encore la rentrée 2020. Mais je faisais sans doute aussi

 

des erreurs dans mes candidatures. Heureusement, j’ai pu profiter d’un coaching en live hebdomadaire de l’ESLSCA : cela m’a permis d’apprendre à concevoir un CV plus efficace, à rédiger une lettre de motivation plus percutante, à me démarquer dès le mail accompagnement ma candidature… 

 

Le confinement n’a-t-il pas bloqué vos recherches ? 

 

Bien sûr ! Les entreprises étaient moins disponibles pour étudier les candidatures, et avaient d’autres priorités. Mais l’ESLSCA a été très présente durant toute cette période, toujours à travers les coachings et conseils à distance. 

 

J’ai, au total, envoyé plus de 200 candidatures. J’ai même failli abandonner. Mais l’école m’a remotivée ! J’ai continué à envoyer des mails, parfois même à appeler les entreprises, toujours avec les conseils de l’école.  

 

C’est finalement lors du déconfinement que tout s’est débloqué ? 

 

En effet, tout est soudain allé très vite : TOTAL m’a appelée un jeudi, pour m’annoncer que j’allais passer deux entretiens en visioconférence dès le lendemain. J’ai alors bénéficié d’un coaching intensif de la part d’Alexandre Jonquais, chargé de relations entreprises de l'ESLSCA, qui m’a fait répéter un

 

speech de présentation de 3 minutes et m’a préparée à des questions type qui pourraient m’être posée… Vendredi en fin de journée, TOTAL m’annonçait que je devais maintenant me soumettre à une épreuve créative, à rendre dès le lundi. Après un week-end à travailler sur cette épreuve, j’ai été

 

acceptée : j’avais enfin mon contrat d’alternance ! 

 

L’accompagnement de l’ESLSCA a été un véritable atout dans cette recherche ? 

 

Il a été déterminant ! L’école s’investit réellement pour aider les étudiants : malgré les difficultés de la recherche, malgré le confinement, je ne me suis jamais sentie abandonnée. L’ESLSCA envoie régulièrement des mails et des offres partenaires, organise des « live » pour donner des conseils… Par mail ou

 

téléphone, j’ai toujours eu des réponses à mes questions ou mes doutes. J’ai aussi été accompagnée dans toutes les démarches administratives entre l’école et l’entreprise qui me proposait un contrat d’alternance.  

 

 

Lors de mon inscription, j’avais bien noté que l’ESLSCA annonçait une aide à la recherche d’un contrat d’alternance. Mais je n’avais pas imaginé ce soutien constant et cette disponibilité. Cet accompagnement n’est pas une fausse promesse pour séduire les étudiants : il est réel, concret et efficace !