Quel est le rôle du conseiller patrimonial ?

Article - Quel est le role du gestionnaire patrimonial

Longtemps réservé aux professionnels et gros investisseurs, le recours à un conseiller en gestion de patrimoine se démocratise et montre tout son intérêt pour tous ceux qui souhaitent préparer leur avenir, leur retraite, ou leur succession. Quel est le rôle du conseiller patrimonial, comment ces spécialistes du patrimoine sont-ils formés, et que peuvent-ils apporter à leurs clients ? Enfin, à quel salaire peut prétendre un conseiller en gestion de patrimoine à ses débuts dans l'activité, et par la suite durant sa carrière ?

Qu'est-ce qu'un conseiller patrimonial ?

Comme l'indique clairement sa fiche métier, le conseiller en gestion de patrimoine est un spécialiste de la finance. Versés dans les domaines de la banque, des assurances, ou encore de la fiscalité, ils peuvent être rattachés à un organisme bancaire ou à une compagnie d'assurance. Néanmoins, de plus en plus de conseillers en gestion de patrimoine exercent leur activité en toute indépendance.

Leur domaine de compétences s'étend du conseil bancaire, pour les clients ou pour l'organisme (suivi de marché, middle office, contrôle des risques…), à l'ingénierie commerciale et patrimoniale.

Le plus souvent, ils sont appelés à analyser le patrimoine de particuliers dans leur intégralité, pour en rédiger un bilan patrimonial, dans le but d'orienter leurs investissements et de prodiguer des conseils spécialisés. Ils peuvent de ce fait aider les personnes qui souhaitent investir dans des fonds, assurances vie, immobilier… pour envisager l'avenir sereinement.

Engagés au sein d'une compagnie d'assurance ou d'un organisme bancaire, ils exercent leur savoir à conseiller les professionnels sur la gestion de leurs fonds, ou encore les risques qu'ils sont susceptibles de prendre et d'accepter, pour les aider à développer leur activité et faire prospérer la société.

Ce type de service, de nos jours appelé middle office, fait référence à la position d'intermédiaire exercée par le conseiller. Entre la relation banque-client (front end) et la partie administrative pure (back end), le conseiller en gestion de patrimoine joue ici son rôle d'expert en finances au plus haut niveau. C'est pourquoi la formation MBA conseiller patrimonial met l'accent sur une connaissance approfondie du milieu des assurances et des banques.

De par l'ampleur des fonds et des patrimoines qu'il sera appelé à gérer, le conseiller patrimonial se doit avant tout d'établir une relation de confiance forte avec ses clients. C'est pourquoi en plus d'être un spécialiste de la question financière, il est avant tout un commercial, dont la diplomatie et la discrétion seront requises tout au long de sa carrière. Un conseiller saura établir cette relation de confiance dès les premiers entretiens pour permettre au client de se reposer sur ses compétences et ses conseils.

S'il n'engage pas directement sa responsabilité pécuniaire dans les conseils qu'il prodigue, le conseiller patrimonial n'en est pas moins un professionnel qui doit viser l'excellence pour ne pas nuire à la confiance que ses clients auront placée entre ses mains en même temps que leurs patrimoines.

C'est un métier d'avenir, en pleine expansion, du fait du nombre d'investisseurs de plus en plus important, et du degré de complexité de la législation, bien souvent obscure pour la grande majorité des particuliers. Le CGP, en tant qu'expert des sphères fiscales et économiques, connaît les mécanismes qui les régissent.

Comment choisir un bon conseiller patrimonial ?

Un bon conseiller patrimonial se doit d'avoir suivi une formation stricte et réglementée, sanctionnée par un diplôme certifié. Il aura ainsi les connaissances nécessaires dans les divers domaines qu'il lui faudra rassembler pour orienter son analyse et prodiguer les meilleurs conseils selon le profil patrimonial de son client. Législation bancaire, réglementation des assurances, connaissances fiscales exhaustives… lui permettront d'analyser avec précision la situation patrimoniale des particuliers comme des professionnels.

Le conseiller en gestion de patrimoine devra aussi posséder une solide expérience sur le terrain, et des qualités sociales indispensables : sens du commerce, compréhension des mécanismes économiques, anticipation, et surtout de la pédagogie.

Un bon conseiller aura à cœur les intérêts financiers de son client, et c'est pourquoi il est important qu'il exerce sa profession indépendamment de tout organisme bancaire ou assurantiel. Cette indépendance de ces circuits donnera au client toutes les garanties d'objectivité sur les produits qui lui seront proposés.

Pourquoi engager un conseiller patrimonial ? Il y a autant de raisons de faire appel à un conseiller patrimonial qu'il y a de profils d'investisseurs. Être bien entouré lorsque l'on investit dans des fonds ou des portefeuilles permet d'éviter le stress de la volatilité, inhérente à certains marchés spéculatifs. De nombreux clients font appel à un conseiller alors qu'ils ont hérité d'une forte somme d'argent, qu'ils souhaitent investir intelligemment, sans avoir les compétences pour le faire seuls.

Les clients les plus fortunés feront appel à un conseiller pour des raisons d'optimisation fiscale, ou pour étudier les possibilités de succession et de transmission de leur patrimoine à leurs enfants, dans les meilleures conditions.

Conseiller patrimonial : quelle formation choisir ?

Une formation diplômante pour un métier hautement encadré

La formation pour devenir conseiller patrimonial se fait à partir d'un master 1, si possible dans le domaine de la finance ou de la banque. Un master en cours de validation peut être accepté pour intégrer la formation.

Néanmoins, l'expérience dans les domaines bancaires et patrimoniaux peut être prise en compte. Dans le cas d'une expérience justifiée de 2 ans dans ces domaines, un bac + 3 peut suffire pour s'inscrire à la formation de conseiller en gestion de patrimoine. Cette formation, d'une durée de 12 mois, est ouverte aux cadres d'entreprises, sur CV, au terme d'un entretien de motivation.

Les modules et thèmes abordés durant la formation de conseiller en gestion de patrimoine concernent l'aspect législatif en premier lieu : droit de la famille, droit fiscal et droit de la finance. Ce sont des aspects essentiels du métier qui compteront pour une grande partie de la notation.

Tous les produits financiers et immobiliers seront aussi étudiés en profondeur, ainsi que tout un volet relationnel : gestion des relations clients, négociation commerciale…

Enfin, la formation propose une plongée au cœur du monde des assurances, des Fintechs, auprès de professionnels du secteur, secondés par des intervenants expérimentés.

L'adaptation à la réalité du marché est au centre de cette formation, qui promet à tous les apprenants d'engranger connaissances académiques et expérience concrète, sans oublier les indispensables soft skills, digital skills, et business skills. Le développement du marché numérique demande en effet une parfaite maîtrise des compétences informatiques liées à la profession.

Répondant à la norme européenne ECTS, la formation diplômante MBA gestion de patrimoine permettra aux apprenants de se lancer rapidement dans le métier de conseiller patrimonial, grâce à des stages et à la composition au fil de l'année d'un carnet d'adresses qualitatif, indispensable à tout professionnel.

À qui s'adresse la formation de conseiller en gestion de patrimoine ?

Cette formation s'adresse à tous les passionnés de finance et d'économie, qui souhaitent perfectionner leur savoir et mettre en valeur leurs compétences au service de clients parfois fortunés, qui leur soumettront des dossiers souvent complexes. C'est pourquoi la formation est dense, et aborde des sujets hautement spécialisés, pour permettre aux apprenants d'être capable à l'issue, d'établir et de suivre des stratégies d'investissement, et parfois de gérer des équipes d'autres conseillers officiant au sein des plus grandes entreprises.

Quel est le salaire d'un conseiller patrimonial ?

Le salaire de conseiller patrimonial varie entre 37 500 euros brut 6 mois après la fin de la formation, et peut monter jusqu'à 45 000 euros par an brut, selon les carrières envisagées. À la sortie de la formation, les nouveaux conseillers en gestion de patrimoine pourront choisir d'exercer leur emploi en indépendant, ou au sein d'une compagnie bancaire ou d'assurance. Le haut degré de spécialisation obtenu durant cette année d'étude permettra aux plus ambitieux et talentueux de fixer eux-mêmes leurs honoraires en rapport avec la complexité des dossiers qu'ils auront à étudier, des sommes qu'ils auront à gérer et bien entendu des risques qu'ils prendront dans l'intérêt de leurs clients. Le salaire des conseillers en gestion de patrimoine est de ce fait en adéquation avec les études nécessaires pour parvenir à un tel degré de qualification.

En plus d'un salaire intéressant, un CGP peut compter sur de nombreuses primes, qui dépendent du contrat qu'il aura passé avec son client ou son employeur. Ces primes variables ont pour avantage d'intéresser le conseiller aux affaires qu'il doit mener à bien, et représentent un gage de confiance comme une motivation à toujours rechercher l'intérêt premier de son client.

Enfin, le salaire des conseillers patrimoniaux dépend grandement des projets de carrière de chacun. De généraliste capable d'appréhender tous les pans d'un projet économique jusqu'au spécialiste de l'optimisation fiscale, il existe un large éventail de possibilités. Ces possibilités de carrières sont ouvertes dès l'entrée dans l'emploi des nouveaux diplômés, et ce sont les appétences particulières de chacun qui les orienteront vers tel ou tel domaine.

Loin du milieu très fermé que l'on imagine de prime abord, le métier de conseiller patrimonial offre de grandes perspectives d'évolution et surtout une possibilité d'indépendance dès le début de carrière. C'est enfin un métier enrichissant, en perpétuelle évolution, qui demande une volonté de perfectionnement constante pour se tenir au courant de toutes les évolutions des domaines de spécialité.

Ces articles peuvent vous intéresser

Prêt immobilier : Le guide complet pour préparer un bon dossier

La gestion de trésorerie : fonction essentielle des entreprises

Pour préparer au mieux sa retraite, envisager une stratégie patrimoniale est une excellente idée. Voyons ce qu'il en est