5 étapes pour définir une stratégie d'investissement

ARTICLE_5 étapes pour définir une stratégie d'investissement

Construire son patrimoine est toujours utile. Et il existe de nombreux produits pour cela : actions, obligations, immobilier... Mais pour bien maîtriser les risques, il est indispensable de faire des choix cohérents. De même pour obtenir des performances, mieux vaut établir un plan d'action efficace. Et cela se traduit par différentes stratégies. Pour vous aider à établir celle-ci, voici 5 étapes qui vous seront très utiles.

 

À quelle fréquence la stratégie d'investissement d'une entreprise doit-elle être modifiée ?

Une approche d'investissement ne doit pas être changée sans cesse. Les investisseurs les plus chevronnés le savent bien. Rester fidèle à sa stratégie de départ est une bonne chose. Toutefois, il existe des mois qui se montrent plus difficiles pour ce qui est de la performance d'un fonds. Ces moments correspondent, en règle générale, aux périodes qui, si elles n'existaient pas, entraîneraient une sous-performance du fonds par rapport à son indice de référence. Pour cela, les petits gains réguliers quotidiens sont remplacés par des gains plus importants sur une période plus ciblée. Cela peut être, par exemple, 6 mois.

Et vous vous demandez alors si changer votre stratégie d'investissement est nécessaire ou non. Avant même de penser à ce changement, vous devrez penser à vos deux sources de capital :

  • Le capital humain ;
  • Le capital financier.

Le premier concerne votre capacité à gagner de l'argent. Le second concerne le montant réel qui est disponible pour investir. Ainsi, les jeunes investisseurs possèdent un capital humain important. À l'inverse, les séniors détiennent un capital financier important.

Lorsque vous investissez, vous pouvez donc avoir un de ces capitaux et vous pouvez pour cela prendre plus de risques. Mais quand l'équilibre entre capital humain et capital financier change, il est temps de penser à changer de stratégie.

Cela peut provenir :

  • D'une perte d'emploi ;
  • D'une évolution du cercle familial ;
  • D'un don ou d'un héritage ;
  • D'un départ à la retraite.

Les professionnels conseillent de ne pas changer trop souvent de stratégie d'investissement. Mieux vaut en effet être patient et discipliné avant de modifier son approche.

Rééquilibrer votre portefeuille est toutefois indispensable pour maximiser les rendements. Mais pour cela, il faut prendre en compte le coût lié à ce rééquilibrage. Les frais de transaction peuvent en effet s'avérer importants.

Une fois cela considéré, vous pourrez alors décider la fréquence pour rééquilibrer votre portefeuille. Réviser régulièrement votre stratégie est important. Vous pourrez ainsi apporter les modifications nécessaires et pourrez rester réactif. Vous devrez effectuer une analyse précise. Pour cela, vous devrez avoir une compréhension claire de votre situation, en prenant en compte vos forces et vos faiblesses. Vous devrez aussi comprendre les changements qui sont survenus et enfin, vous devrez fixer de nouveaux objectifs.

Aspects essentiels de toute stratégie d'investissement

Avant même de réaliser une stratégie d'investissement, il est important d'élaborer une stratégie solide. Et pour cela, il est nécessaire de cibler les points forts et les points faibles. La stratégie d'investissement vise avant tout à obtenir des bénéfices. Et pour cela, différents points doivent être pris en compte.

En premier lieu, le contexte. Il s'agit là d'un point essentiel de votre stratégie. Il est alors nécessaire de prendre en compte le contexte général économique (la chute des taux d'emprunt bancaire, la crise sanitaire du coronavirus...). Le rendement reste faible, dans ce contexte et les choix classiques, comme l'assurance-vie, rapportent peu. Il sera alors utile de vous tourner vers d'autres opportunités.

Il est aussi nécessaire de prendre en compte l'horizon des placements. Dans une situation où la croissance mondiale est estimée à 3 %, il peut s'avérer très utile de se tourner vers les actions. Toutefois, il faut se méfier, car les marchés financiers restent instables. Mieux vaut alors diversifier ses actifs pour éviter les risques liés à une nouvelle crise financière, par exemple.

Il peut aussi être intéressant de se tourner vers la diversification géographique. Vous aurez à vous concentrer sur les grandes tendances mondiales et pas uniquement sur les tendances européennes. Cela vous permettra de mutualiser les risques, puisque vous avez investi dans différents placements et pouvez maîtriser les résultats de ces placements.

Vous avez le choix entre différentes décisions pour votre méthode d'investissement. Vous pouvez ainsi opter pour l'immobilier, qui reste une valeur sûre. Ce domaine reste tangible et permet de ne pas subir l'inflation. Les placements dans l'immobilier ont connu ces dernières années une hausse de plus de 40 %. L'immobilier résidentiel est toujours stable. Pour l'immobilier professionnel, les investissements sont en hausse.

Vous pouvez aussi choisir les produits structurés. Ceux-ci présentent un rendement intéressant. Ils présentent un seuil de protection du capital important et sont rassurants.

Un autre aspect essentiel pour optimiser sa stratégie de financement est de définir des objectifs clairs. Et pour cela, 5 étapes peuvent être mises en avant.

5 étapes à suivre pour définir une stratégie d'investissement

Plusieurs étapes sont incontournables pour mettre en place une bonne stratégie de financement.

Vous voulez faire fructifier votre patrimoine ou préférez préserver votre capital ? Ce sont ces objectifs de placement qui vont avant tout définir les grandes bases de votre stratégie. Vous souhaitez axer vos placements sur la croissance à long terme ? Optez alors sur les actions. Vous préférez générer davantage de revenus, tournez-vous alors vers les obligations. Une fois les objectifs définis, vous pourrez élaborer au mieux votre stratégie. Et pour cela, différentes étapes sont incontournables.

Déterminer ses besoins

Il faudra en premier lieu déterminer votre tolérance au risque. Cela se résume à savoir quel risque vous êtes prêt à prendre. Dans le cas où le risque ne vous plaît pas du tout, mieux vaut vous tourner vers des investissements offrant une stabilité de rendement modeste. Il peut s'agir d'obligations ou de leurs équivalents en trésorerie. Si le risque ne vous effraie pas, vous pourrez alors oser les actions ou les autres placements axés sur la croissance. Il est aussi nécessaire de définir un horizon temporal. Cela correspond à la durée de temps pendant laquelle vous allez investir. Si vous ne souhaitez pas investir sur le long terme, vous vous tournerez alors vers le court terme (moins de 5 ans). Vous devrez alors privilégier la stabilité. Les obligations sont alors de très bons choix. Si vous préférez investir sur le long terme, vous pouvez alors prendre plus de risques. Les actions sont alors un très bon choix.

Il est aussi nécessaire de prendre en compte vos objectifs de placement. La question que vous devez vous poser est : qu'espérez-vous réaliser avec votre investissement ? Si vous souhaitez ainsi générer des revenus, vous devrez alors opter pour des obligations ou des actions versant des dividendes. Si au contraire, vous souhaitez développer votre patrimoine, les fonds communs de placement ou les actions de croissance seront d'excellents choix.

Un portefeuille diversifié

Lorsque ces questions auront reçu une réponse précise, vous pouvez passer à la phase « développement de votre portefeuille ». Et pour cela, mieux vaut vous tourner vers une stratégie d'investissement diversifié. Un portefeuille diversifié va comprendre différents types d'actifs. Vous pouvez ainsi choisir des actions, des obligations et des équivalents de trésorerie. Mieux vaut diversifier les types d'actifs et les secteurs. Ce sera la meilleure des façons de réduire les risques globaux et ainsi améliorer vos chances d'atteindre les objectifs d'investissement. Vous avez ici un vaste choix pour progresser au mieux. Vous pouvez ainsi devenir un investisseur providentiel qui miserait principalement sur les start-ups et les petites entreprises. Vous pouvez opter pour l'edtech. Mais n'oubliez pas de choisir d'autres domaines pour réduire efficacement les risques. Le secret d'un portefeuille diversifié optimal est que les titres possédés présentent des variations différentes. Vous pouvez ainsi investir dans des actions d'une entreprise agro-alimentaire et des actions dans des entreprises liées aux nouvelles technologies ou à la pharmacie.

Gardez un œil sur votre portefeuille

Si vous détenez un portefeuille diversifié, vous aurez à le surveiller et le rééquilibrer régulièrement. Vous pourrez ainsi garantir vos objectifs. Pensez aussi à garder un œil sur les marchés. Vérifiez toujours que vos investissements sont performants. Et si cela n'est pas le cas, faites des modifications.

Faire des économies sur des comptes spécifiques

Réaliser des économies lorsque vous investissez est toujours important. Et la méthode est différente selon chaque investisseur. Vous devez en premier lieu savoir pourquoi vous investissez. Cela peut être pour préparer votre retraite, pour garder un fonds pour les mauvais jours ou encore pour les études d'un enfant. Vous aurez aussi à déterminer où investir. Il peut s'agir de compte de courtage, d'IRA ou encore de 401(k).

Rester discipliné

Lorsque vous devez investir, il n'y a pas de solution universelle. Il est alors indispensable de prendre en compte votre situation particulière. Il faudra aussi considérer vos objectifs d'investissement. Vous devrez encore avoir une vision à long terme de vos investissements. Vous ne devrez pas essayer d'anticiper le marché.

Comprendre l'impact de vos impôts sur les investissements

Évidemment, les impôts auront un impact plus ou moins important. Ils pourront ainsi réduire votre rendement global. Il est donc nécessaire de considérer les implications fiscales. Deux types d'impôts peuvent voir un impact important :

  • L'impôt sur le revenu ;
  • L'impôt sur les plus-values.

Le premier sera prélevé sur les intérêts, dividendes et autres revenus de vos investissements. L'impôt sur les plus-values sera, quant à lui, prélevé sur les bénéfices réalisés quand vous revendez votre investissement. Ces impacts peuvent être conséquents et il est important de les prendre en compte.

Pour adopter la meilleure des stratégies, il est aussi important d'être accompagné par des experts. Ceux-ci étudieront le contexte et l'horizon de placement à un instant donné. Ils vous offriront ainsi des pistes concrètes et vous permettront de définir précisément vos objectifs.

Exemples des stratégies d'investissement réussies dans les entreprises digitales

Prenons deux exemples de stratégies qui ont véritablement réussi et dans lesquelles vous pourrez investir.

La première concerne Netflix. La plateforme a vu le jour en 1997 et propose depuis 2007 des abonnements de vidéos à la demande en ligne. Et cela fonctionne. Devenu leader incontesté dans le domaine de la VOD, Netflix a axé sa stratégie sur le digital. Elle utilise alors une stratégie qui se situe entre personnalisation et massification. Elle évolue en fonction de deux paramètres : une stratégie de masse qui incite le public à s'abonner et une stratégie ultra-personnalisée. Netflix utilise des techniques qui ont fait leurs preuves. Il s'agit dans un premier temps d'utiliser les réseaux sociaux, mais aussi de prendre en compte un marketing orienté vers les médias que la société possède. Netflix a ainsi pu établir une image de marque de qualité et elle utilise les réseaux sociaux pour se développer au mieux. Elle peut ainsi utiliser une identité numérique décalée. Mais dans le même temps, Netflix n'a pas oublié d'être présent dans le monde réel. Et cela fonctionne parfaitement.

L'autre exemple que nous pouvons citer est Nike. Présente depuis 1971, la marque a su évoluer et reste encore à ce jour un label très proche de ses clients et des athlètes qu'il équipe. La marque travaille tant dans le domaine de la stratégie digitale que réelle. Même si elle publie peu, elle reste réactive sur les réseaux sociaux. Elle met au centre de sa stratégie la personnalisation. Elle mise sur la communication d'influence et l'engagement de la marque. Et cela fonctionne parfaitement.

Alors même si vous n'avez pas obtenu un MBA finance, vous pourrez tenter d'investir intelligemment et réussir vos paris pour épargner au mieux en respectant ces étapes.

Ces articles peuvent vous intéresser

Efficacité opérationnelle : toutes les astuces pour l'améliorer !

Responsabilité sociétale des entreprises et notation ESG

Les nouveaux métiers de la banque