Comment devenir broker ou courtier en bourse ?

Article_Comment-devenir-broker

De nombreux acteurs interviennent sur les marchés financiers et il est parfois complexe de comprendre le rôle de chacun. Celui du broker est déterminant en tant que passerelle entre le client et le marché, mais il est souvent confondu avec celui du trader. Qu'est-ce qu'un broker ? Les différents types de courtiers en bourse, leurs missions, comment devenir broker et quel salaire espérer : vous saurez tout.

Qu'est-ce qu'un broker ?

Un broker aux États-Unis est un intermédiaire qui réalise des transactions en valeurs mobillières. Le courtier, en langue française, a un rôle d'intermédiation entre un vendeur et un acheteur. Le rôle d'un courtier en bourse est d'exécuter l'ordre d'achat ou de vente de son client sur les marchés financiers. Son client peut être un trader ou un investisseur. Intermédiaire obligatoire dans le monde de l'investissement, le courtier doit avoir une licence réglementaire, dûment accréditée par l'Autorité des Marchés Financiers. Le trader ou l'investisseur qui souhaite passer un ordre d'achat doit avoir recours au courtier pour officialiser l'ordre sur le marché financier. Son rôle est alors de faciliter les échanges entre deux parties et de trouver le meilleur rapport qualité/prix pour le produit recherché par son client. Le courtier a également un rôle de conseil auprès de ses clients et parfois de gestion de leur portefeuille d'actifs.

Hormis le courtier en bourse, il existe plusieurs types de brokers : en assurance, en immobilier, en travaux, en marchandises et même en informatique : le Cloud broker.

Quels sont les différents types de courtiers en bourse ?

Le métier de broker est complexe. Il existe plusieurs catégories de courtiers en bourse en fonction des supports d'investissement qu'ils proposent.

Courtier dans une société de courtage indépendante

Encore appelées courtiers bourse en ligne, ces sociétés proposent une activité de courtage entièrement en ligne. Ces brokers qui officient sur le web sont facilement accessibles et réalisent des ordres rapidement. Les plateformes de trading sont sophistiquées, pratiques et efficaces. Elles s'adressent à des investisseurs opérant quotidiennement sur les marchés financiers. Elles allient une large palette d'actifs sur un grand nombre de places boursières à des tarifs compétitifs. Des outils sont disponibles en direct sur ces plateformes vous permettant de visualiser des graphiques de tendance et les données du marché.

Les banques en ligne

Les banques en ligne proposent déjà une gamme de produits très développés. À ces produits classiques s'ajoute une offre de courtage Bourse en ligne. Elle permet à un investisseur client de la banque de regrouper toutes ses actions au sein de l'établissement bancaire. Un épargnant pourra ainsi investir en Bourse au travers de son PEA ou d'un compte-titres. L'intérêt est de pouvoir, en toute autonomie, piloter ou contrôler son investissement depuis un smartphone.

Les brokers spécialisés dans le trading de produits dérivés

Les produits dérivés sont des instruments financiers portant sur des actifs sous-jacents : actions, obligations, marchandises... Ils permettent d'acheter un actif sous-jacent à une valeur déterminée valable sur une période définie à l'avance. En contrepartie, l'acheteur verse une prime au vendeur et au broker. À l'échéance, en fonction des conditions du marché, l'acheteur exerce son droit d'acheter ou de vendre au prix convenu. Le vendeur doit respecter les conditions de départ. L'effet de levier est important et permet de faire fructifier la mise de départ.

Le Broker FOREX

Le Broker Forex est une entreprise accréditée proposant à ses clients une ouverture étendue aux marchés financiers mondiaux. Le Forex, Foreign Exchange, est le marché des changes où se négocient des paires de devises. Leurs taux de change varient en permanence lors d'échanges de devises. C'est sur cette fluctuation que spéculent les traders pour engranger les plus-values.

Le broker Forex permet à l'investisseur particulier d'accéder au marché des devises.

Les brokers spécialisés dans les cryptomonnaies

L'émergence du Bitcoin et des cryptomonnaies successives ont favorisé l'émergence de plateformes spécialisées.

Quelles études pour devenir broker ?

Un broker facilite les échanges entre acheteur et vendeur. Allié du trader pour trouver le meilleur prix et analyser le marché, il doit avoir de solides connaissances en finance ainsi qu'un bon sens relationnel. Au contact des traders, il doit être résistant au stress. Il n'y a pas de formation de courtier en bourse type. Un bac+2 peut suffire pour entrer dans une société de courtage en tant qu'employé. Néanmoins, pour exercer le métier de broker, des études et un bac+5 sont recommandés avec une orientation économie, finance, gestion commerciale ou en mathématiques. Les étudiants issus d'écoles de commerce ou d'universités avec une spécialisation Finances peuvent prétendre à devenir brokers. Des formations spécialisées existent telles que le MBA Ingénierie Financière pour devenir broker. L'accès à la profession est moins difficile que dans d'autres secteurs de la finance. Tous types de profils peuvent prétendre à devenir courtier en bourse pour peu qu'ils possèdent les qualités de relationnel et de détermination. En cas de reconversion professionnelle ou en l'absence d'un Bac+5, pour ouvrir son propre cabinet, une formation de 150 heures minimum doit être impérativement suivie.

Rôle et missions du broker

Le courtier en bourse permet à l'investisseur d'accéder aux marchés financiers. Il exécute les ordres d'achat ou de vente, moyennant une commission ou des honoraires. Il réalise des opérations de spéculation pour le compte de ses clients. Son rôle est de faciliter les relations entre acheteur et vendeur.

Les missions du broker sont multiples :

  • Fournir au trader les outils informatiques nécessaires à une bonne compréhension du marché. L'analyse du marché est complexe, le broker facilite la tâche du trader en lui fournissant graphiques et autres tendances du marché.
  • Connaitre et se tenir informé des évolutions du marché. Il doit connaitre les difficultés du marché pour pouvoir valoriser au mieux les différentes offres proposées à ses clients.
  • Conseiller les investisseurs sur le déroulement de l'achat et de la vente d'actions.
  • Aider les investisseurs à prendre les bonnes décisions. Il doit trouver l'offre adaptée aux besoins du client et la négocier au meilleur prix.
  • Conseiller ses clients. Il peut avoir un rôle de conseil alimenté par sa connaissance des marchés. Il peut ainsi prévoir l'évolution des marchés, l'anticiper et exposer les risques d'un contrat à ses clients.
  • Conseiller sur les placements financiers pour faire bénéficier des offres les plus avantageuses. Conseiller un changement de stratégie en fonction des conditions du marché.

Combien gagne un broker ?

Le secteur d'activité : banque, assurances, immobilier et les compétences du broker vont influer sur son niveau de salaire. Un salaire débutant est de l'ordre de 2500 € mensuels. Dans le milieu de l'assurance ou de l'immobilier, le salaire médian est de 6 000 € mensuels avec expérience. Le courtier en crédit, lorsqu'il est indépendant, se rémunère en fonction des opérations de crédit réalisées à hauteur de 1 à 2%. Le salaire varie également en fonction de la taille des sociétés de courtage. En milieu local, le courtier touche un salaire moyen de 3000€ net alors que, dans un grand cabinet international, le salaire s'élève à 5000 € net. Certains veulent devenir courtiers en bourse parce que ce métier est bien payé.

Comment le broker se rémunère-t-il ?

Les frais de courtage

Les frais de courtage ou commissions sont le mode de rémunération du broker. Des frais déterminés au préalable, fixes ou variables selon un pourcentage, sont prélevés à chaque opération. En l'absence d'opération, aucun frais n'est prélevé. Variant entre 0,5 et 1% du montant des opérations, les commissions sont encadrées par la réglementation. Ils dépendent de la fréquence et du volume des opérations, mais aussi des marchés ciblés. La commission sera plus élevée en cas d'ordres passés hors zone euro.

L'écart de prix ou le spread

Le spread est un mode de rémunération correspondant à l'écart entre deux prix : le prix d'achat d'un instrument financier et le prix de vente. Cette marge au moment de la clôture de la position permet au broker trading de se rémunérer. Le spread peut être fixe, déterminé à l'avance ou variable, évoluant dans le temps en fonction du marché. Les rémunérations sont payées lors de la clôture de façon automatique.

Le salaire de début de carrière peut atteindre les 6000 € et doubler rapidement en fonction des compétences.

Quelle est la différence entre un broker et un trader

Les deux sont des intervenants importants sur les marchés financiers où ils achètent et vendent des actions. Ils espèrent tous deux tirer un profit maximum de leurs opérations. Les néophytes les confondent parfois alors que leur rôle respectif est cependant bien différent.

Le rôle du trader

Il donne des ordres d'achat ou de vente sur les marchés financiers. Il n'a besoin d'aucune accréditation ou de formation pour le faire, contrairement au broker. Il s'agit là de la première grande différence entre un broker et un trader.

D'autre part, il n'a pas accès au marché financier. Il a besoin qu'un intermédiaire, le broker, pour exécuter ses ordres.

Le rôle du broker

Le broker exécute les ordres de ses clients, traders ou investisseurs. Il dispose d'une accréditation pour exercer cette fonction. Il procure au trader une plateforme de trading et des outils d'analyse du marché.

Les deux rôles sont complémentaires. Le broker n'existe pas sans le trader et le trader ne peut avoir accès au marché financier sans le broker.

Pour investir en bourse et réaliser des bénéfices, le courtier est incontournable. Cette profession est évolutive et pleine d'avenir. Mais devenir broker n'est pas donné à tout le monde. Il vous faudra de solides connaissances financières, des talents de commercial, une résistance au stress et de la ténacité pour réaliser vos objectifs.

Ces articles peuvent vous intéresser

Après la chute de FTX, nous faut-il un nouveau Bretton Woods ?

La mise en place du développement durable en entreprise nécessite de jongler avec trois piliers : économique, social et environnemental.

Évoluant dans le domaine de la Finance et de la Comptabilité, l'analyste financier est un fin limier.