Comment réussir un entretien de stage

Article - réussir son entretien

Durant votre parcours scolaire et/ou universitaire ou encore en activité, mais suivant une formation telle qu'une formation continue business, vous serez certainement amené à effectuer un ou plusieurs stages en entreprise. Cette immersion en milieu professionnel vous permet de mettre en pratique vos connaissances théoriques. Toutefois, pour décrocher le poste dans l'entreprise convoitée, il vous faut passer le premier barrage : l'entretien de stage. Voici nos meilleurs conseils pour savoir comment réussir un entretien de stage.

Comment s'habiller pour un entretien de stage ?

Le jour du recrutement, vous devrez vous présenter avec une tenue correcte et professionnelle, adaptée au secteur et à l'activité convoitée. En effet, la première impression qu'aura le recruteur est primordiale. Pour les femmes, un chemisier et un pantalon ou jupe crayon sont de rigueur, notamment dans les grandes entreprises. Il faudra éviter les coiffures ou le maquillage trop excentriques, sauf si vous postulez dans le secteur de la beauté ou de la coiffure, par exemple. Pour les hommes, un costume avec une chemise sera toujours du plus bel effet. Toutefois, n'oubliez pas d'utiliser des vêtements dans lesquels vous êtes à l'aise et qui reflètent une partie de votre personnalité.

Comment se présenter à un entretien pour un stage ?

La préparation pour un entretien de stage se travaille en amont du jour J. Après avoir choisi la tenue adéquate, pensez à rassembler vos notes et les informations que vous avez pu trouver sur l'entreprise. Lors de l'entretien d'embauche de stage, le recruteur sera ravi de voir que vous maitrisez votre sujet. Prévoyez également une pochette contenant votre CV ainsi que votre lettre de motivation. Un petit bloc-notes et un stylo peuvent aussi être utiles. Arrivez enfin au lieu de rendez-vous quelques minutes avant l'heure. Cela vous permettra de faire quelques exercices de respiration, calmer votre stress et vérifier une dernière fois votre tenue et votre présentation.

10 questions fréquemment posées en entretien de stage

Lors de votre entretien de stage, certaines questions vous seront posées par le recruteur. Contrairement à l'idée reçue, le but n'est pas de vous piéger, mais plutôt d'évaluer votre niveau de motivation et juger si vous êtes qualifié pour l'emploi proposé.

Présentez-vous en quelques mots

Le meilleur conseil durant un entretien de stage pour le réussir est de savoir se présenter de façon claire et sans se noyer dans les détails superflus. Le recruteur va analyser votre personnalité, votre élocution, votre posture et votre aisance. N'hésitez pas à parler de votre parcours professionnel, de votre formation et projet ainsi que de vos centres d'intérêt.

Pourquoi vous intéressez-vous à ce stage ?

Après vous avoir découvert, le chargé de recrutement va s'intéresser à ce qui vous pousse à vouloir effectuer un stage en entreprise. C'est à ce moment-là que vos recherches sur la société et ses valeurs vont vous être très utiles. Avec enthousiasme, faites valoir à l'employeur que votre projet professionnel et vos aspirations personnelles sont en corrélation avec le stage proposé. Donnez des exemples concrets et appuyez-vous sur le descriptif des tâches allouées durant le stage pour montrer en quoi votre candidature est pertinente.

Quelles sont vos motivations pour ce secteur ?

Un peu dans la même lignée que la question précédente, celle-ci va plus axer sur votre personnalité profonde, sur ce qui vous pousse à vouloir évoluer professionnellement dans ce secteur en particulier. Un stage permet de mettre un pied dans le monde de l'entreprise. Expliquez au recruteur quelles sont vos attentes et vos espérances. Faites-lui part de livres que vous avez lus ou des conférences auxquelles vous vous êtes rendu, qui sont en corrélation avec ce secteur. Si c'est votre premier stage, expliquez simplement que vous souhaitez confronter votre vision personnelle à la réalité sur le terrain.

Quelles sont vos qualités ?

Grand classique des questions embarrassantes ! Comment répondre à cette question sans paraître prétentieux ou trop modeste ? Concernant vos points forts, choisissez 2 ou 3 qualités qui sont utiles pour le poste visé et donnez des exemples concrets. En effet, si vous postulez pour une banque, le recruteur ne s'intéresse pas à vos talents de cordon bleu, mais plutôt à votre aisance relationnelle pour gérer la clientèle. Cette question est un subtil mélange d'authenticité et d'intelligence pour sélectionner les qualités qui vous mettront en valeur sans trop en faire, toutefois.

Quels sont vos défauts ?

Revers de la médaille de la question précédente, la mise en lumière de vos défauts peut être un exercice périlleux si vous ne vous y êtes pas préparé. Évidemment, ne niez pas avoir de défauts, car cela serait très mal perçu. Soyez rusé et sélectionnez un ou deux points faibles qui n'interagissent pas directement avec les tâches qui vous seront allouées. Par exemple, si vous postulez dans le secteur de la mode, vous pourrez parler de votre extraordinaire capacité à ne pas avoir la main verte. Personne ne vous en voudra.

Parlez-nous d'une situation compliquée que vous avez surmontée et comment ?

Cette question peut être particulièrement déstabilisante, puisqu'elle fait remonter des souvenirs douloureux ou pénibles à la surface. Pourtant, c'est à cet instant que le chargé de recrutement va analyser votre capacité à faire preuve d'intelligence, de combativité et de leadership. Vous pouvez évidemment parler d'une situation professionnelle, mais également personnelle dans la mesure du raisonnable. Le but est de montrer au recruteur que vous avez su transcender une expérience a priori négative pour en tirer des leçons et évoluer positivement. Toutefois, faites attention à ne pas vous montrer acerbe et à n'accuser personne en particulier. Être virulent vis-à-vis de votre ex-employeur, même si vous êtes dans votre bon droit, ne vous donnera pas une image positive.

Quel est le projet dont vous êtes le plus fier ?

Ce questionnement cherche à montrer vos qualités de personne proactive, qui a de la ressource. Toutefois, elle est délicate à traiter puisque vous devrez expliquer comment vous êtes arrivé au bout d'un projet qui vous tient à cœur. Vous devrez donc parler de vos motivations, des éventuelles difficultés rencontrées et comment vous les avez surmontées. Vous pouvez parler d'une expérience personnelle, par exemple comment vous avez appris le japonais en 6 mois ou d'une situation professionnelle. Toutefois, sachez rester modeste tout en étant fier de ce que vous avez accompli.

Pourquoi devrions-nous vous choisir ?

Ou encore pourquoi vous plutôt qu'un autre ? S'il existe une question piège, c'est peut-être celle-ci. En effet, vous serez peut-être tenté d'en remettre une couche sur votre incroyable parcours scolaire ou encore vos formidables qualités humaines et votre esprit d'analyse. Or, le recruteur attend d'être surpris. Il espère que vous lui donniez une information à laquelle il n'a pas encore eu accès et qui pourrait irrémédiablement faire pencher la balance en votre faveur. Vous pouvez repartir des attentes et des compétences attendues pour le poste en exposant, point par point, pourquoi c'est vous qui êtes le candidat idéal. Ou encore, montrer d'autres niveaux d'expertises qui vous sont propres et qui pourraient être un plus au sein de l'entreprise. Enfin, parlez de vous et seulement de vous ! Ne vous comparez pas aux autres candidats (que vous ne connaissez pas de toute façon).

Quelle est la vision de vous dans 5 ans ?

Cette interrogation requiert de l'honnêteté tout en étant réaliste. Si vous répondez “PDG de l'entreprise XX sirotant un cocktail aux Bahamas tout en gérant une fusion d'acquisition”, vous risquez de passer pour un farfelu. Ayez une vision à long terme de votre projet. Dites que vous prévoyez un poste stable dans le même secteur d'activité en justifiant votre choix. Vous devrez démontrer la cohérence de votre projet et la confiance que l'on peut vous accorder ainsi que votre capacité à vous projeter.

Qu'est-ce qui vous anime ?

Ici, le chargé de recrutement va tenter de voir si les valeurs que vous avez prônées en début d'entretien vous correspondent réellement. En effet, si vous avez cité avoir un affect particulier pour les animaux, le recruteur aura du mal à comprendre votre passion pour la chasse. De même si vous dites aimer la lecture, mais que vous ne possédez pas de carte de bibliothèque. Cette question requiert un dialogue entre vous et l'employeur. C'est le moment de montrer en quoi votre passion a de l'importance dans votre vie et ce qu'elle vous apporte, de quelle manière elle vous nourrit.

Que faire après l'entretien pour un stage ?

Rapidement après votre entretien pour être stagiaire ou en alternance, notez vos premières impressions. Les valeurs de l'entreprise sont-elles en adéquation avec les vôtres ? Avez-vous pu poser les questions que vous jugez nécessaires ? Le recruteur vous a-t-il déstabilisé ? Faites le point sur vos points forts et vos points à travailler. Rédigez également un compte rendu sur les informations importantes, telles que le nom du ou des chargés de recrutement, la date de l'entretien de stage par exemple, votre ressenti personnel et les étapes du processus de recrutement si vous le connaissez. Dans les 48h, écrivez à vos interlocuteurs en les remerciant pour le temps qu'ils vous ont accordé et réitérez votre intérêt à suivre un stage dans cette entreprise.

 

Ce genre de petites attentions peuvent faire toute la différence.

Ces articles peuvent vous intéresser

Découvrez les différences sur la formation en alternance, ainsi que sur l'apprentissage et le contrat de professionnalisation.

L’alternance est un moyen très efficace d’intégrer le monde du travail !